Football

Philippe Clement jouera la gagne à Anderlecht : "on doit saisir nos moments, nos opportunités"

Le plan de Philippe Celment : "jouer la victoire".

© BELGA PHOTO KURT DESPLENTER

19 mai 2021 à 15:23Temps de lecture2 min
Par Eby Brouzakis

L’entraîneur des Brugeois est apparu détendu ce mercredi au centre d’entraînement. Comme si le penalty transformé par Hans Vanaken face à l’Antwerp dimanche dernier comptait double. D’un côté il offrait la victoire aux Brugeois et, de l’autre, il rassurait, pour de bon (?) toute une équipe, un staff, des supporters qui commençaient doucement à être gagnés par le stress. Bruges s’est offert une première victoire dans ces play-offs mais la manière a un peu disparu ces dernières semaines. Pas de quoi inquiéter outre mesure le mentor brugeois qui s’apprête à coiffer, ce jeudi, une 3e couronne de champion de suite.


►►► À lire aussi : Kompany : "Nos jeunes ont porté Anderlecht, alors qu’à Bruges, ce sont Vormer et Vanaken"


" Vous savez dans ces play-offs, vous pouvez quasiment inverser le résultat de toutes les rencontres, affirme Philippe Clement. C’est vraiment spécial. C’est valable pour les 8 matches joués. Tout s’est à chaque fois décidé sur des petits détails. On doit pouvoir choisir nos moments et ne pas en laisser à l’adversaire. Au début on n’a pas été capables de saisir nos temps forts. Pas assez en tout cas. Et nous avons trop donné. Mais lors des deux derniers matches et surtout lors du dernier, on l’a fait. Et on a pris les 3 points. Et ce sera comme ça lors des 2 derniers matches aussi. "

C’est clair que l’on a noté une petite amélioration dans le jeu des Brugeois. Mais il convient de rappeler qu’à l’exception du match " aller " de la phase classique (victoire 3-0), les Flandriens ont buté sur Anderlecht à 2 reprises (défaite 2-1 et nul 2-2). Vincent Kompany aurait-il trouvé la parade ?

"Si vous prenez le dernier match, nous avions eu suffisamment d’occasions pour le plier, nuance le coach du Club. On a mené 1-0 et Denswil a trouvé le poteau aussi à ce moment-là. On contrôlait la rencontre et le Sporting ne se créait pas d’occasions. Si nous avions fait 2-0, nous nous serions sans doute dirigés vers une victoire. Et tout le monde aurait parlé d’un grand Club de Bruges. J’en reviens à ce que je disais : on doit saisir nos moments, nos opportunités. Mais on ne doute pas. J’ai confiance en mon équipe. Mentalement on est prêt. "

Et même si le Club peut se permettre de ne prendre qu’un petit point pour être sacré, il jouera la gagne ponctue Philippe Clement. " C’est ma philosophie de toujours. C’est notre manière de travailler chaque jour. Les joueurs devront faire le boulot en respectant cette structure. Après, on peut peut-être changer cela dans les 10 dernières minutes si le besoin s’en fait sentir. Mais a priori, avant le match, ma décision est d’y aller pour gagner. "

Articles recommandés pour vous