RTBFPasser au contenu

Societe

Peut-on trouver facilement une arme de guerre en Belgique ?

Peut-on se procurer facilement une arme en Belgique ?
26 juil. 2011 à 09:352 min
Par Isabelle Louette

Les conditions de base

La majorité des clients des armureries savent qu’il faut désormais répondre à certaines conditions pour acheter une arme à feu en Belgique.  Il faut commencer par justifier sa motivation comme être chasseur, tireur sportif, collectionneur, utiliser l’arme pour son activité professionnelle, ou encore pour se protéger, mais uniquement si on peut prouver que l'arme sera utile.  

Paul Binet est armurier. Il explique qu’il faut aussi réussir au préalable des examens théorique et pratique, prouver que les personnes habitant sous le même toit sont d'accord d'avoir une arme à la maison, ou encore avoir passé un examen médical spécifique attestant que la personne qui demande une détention d’arme est saine de corps et d’esprit.

Le marché de l'occasion

L'arme d'assaut utilisée en Norvège n'est plus commercialisée chez nous aujourd'hui, mais il serait toujours possible de se la procurer d’occasion. Mais le secrétaire provincial de la fédération des sociétés de tir namuroises, René Lauwers, nuance et explique qu’en pareil cas, "les conditions requises sont vérifiées par les autorités, le gouverneur, un médecin";  la personne demanderesse devant toujours "justifier son motif légitime, comme le tir récréatif".  

Une loi plus stricte depuis 2006

Pourtant, après 2006, lorsqu'un jeune militant d'extrême-droite tue une petite fille et sa nounou d'origine africaine en plein centre d'Anvers, la ministre de la justice de l'époque, Laurette Onkelinx, durcit l'accès aux armes. Cette loi plus restrictive a contraint de nombreux belges à se séparer de leur arme pour rester dans la légalité. Des armes ont donc été détruites, souvent dans l'incompréhension des citoyens. La loi appliquée par les provinces a par ailleurs été assouplie en 2008. La gouverneure du Brabant wallon, Marie-José Laloy confirme que face à de nombreuses demandes,  les armes faisant partie d’un patrimoine familial ont pu être maintenues, mais elle met en garde : "la période d’amnistie est terminée, et elle rappelle que "détenir une arme aujourd’hui en Belgique sans autorisation est une infraction très grave".

Les autorisations de détention d'armes sont plus fréquentes en Wallonie et à Bruxelles qu'en Flandre, mais les chiffres ne disent rien sur la totalité des armes en circulation chez nous, car il ne faut pas négliger le marché illégal.

I.L. avec Nathalie Guilmin

Sur le même sujet

14 févr. 2014 à 06:22
1 min

Articles recommandés pour vous