RTBFPasser au contenu
Rechercher

Pop-up - Accueil

"Petites luxures" le compte Instagram rempli d'illustrations coquines et poétiques

Loading...

Depuis 2014, l’illustrateur Simon Frankart publie sur Instagram des dessins érotiques et poétiques… Pour le plus grand plaisir de son million d’abonnés !

Plaisirs solitaires, parties fines à deux ou plus, Simon Frankart a le don de dessiner le sexe et ses jouissances avec beaucoup de subtilité et de poésie. L’illustrateur ne se refuse rien et cela fait rougir plus d’un million de followers.

"Petites luxures" ce sont des dessins minimalistes réalisés à l’encre de chine explique Simon Frankart au Nouvel Obs : "Je dessine dans des carnets pour pouvoir archiver. Je fais généralement un crayonné rapide, puis j’encre en prenant soin de ne faire apparaître que les éléments nécessaires à la compréhension de la scène, pas plus. Quand j’ai le temps, j’encre au porte-plume et au pinceau, sinon aux feutres fins. Mais toujours à la main sur du papier."

Je refuse de travailler d’après des photographies, le dessin doit aller directement de mon cerveau à la feuille, et qu’importe s’il est bourré d’erreurs de proportions et imperfections diverses.

Pour trouver son inspiration, l’illustrateur fait appel à ses fans. Il leur demande de leur envoyer des anecdotes coquines à illustrer. Durant le confinement, Simon Frankart a même lancé une "Lockdown series" racontant les histoires coquines de ses abonnés confinés. On peut par exemple y voir un dessin intitulé 'Café corsé'. En dessous de la belle illustration, Simon Frankart raconte l’histoire que Méryl lui a confiée. "Méryl vit à Lyon, en colocation. Son amant n’est pas avec elle pendant le confinement, alors elle doit ruser pour pouvoir lui envoyer des images coquines sans se faire surprendre par ses colocataires… Du coup la préparation du café au petit matin devient vite un moment épicé !"

Des représentations délicates et subjectives qui n’échappent pourtant pas à la censure du réseau social: "C’est arrivé pour quelques dessins, mais même pas les plus chauds. Je ne me souviens plus desquels précisément, sinon d’un, sur le clitoris. Une main dans une culotte brodée d’une petite fleur… C’était pourtant très mignon" confie Simon Frankart au journal Le Point.

Un bouquin à poser sur sa table de chevet

En octobre dernier, Simon Frankart a publié "Petites luxures, histoires intimes" aux éditions Hoebeke. Le livre rassemble 50 dessins et histoires intimes que ses followers lui ont confiées. Des femmes et des hommes du monde entier lui ont confié leur intimé, Simon Frankart en a fait des illustrations jolies et sensibles.

L’illustrateur arriver à libérer le regard sur la sexualité avec beaucoup de délicatesse et un brin de provocation. "Je veux que les gens portent un regard aussi neutre que possible sur mes dessins. Les non-dits graphiques permettent aux spectateurs de très facilement s’identifier et s’approprier l’image, se raconter leur propre histoire à partir des quelques traits" confie l’illustrateur au Nouvel Obs.

C’est définitivement le genre de livre qu’on a envie d’avoir sur sa table de chevet, qui se feuillette avant ou après la sieste de l’après-midi ou en soirée avant d’éteindre la lumière et de laisser son imagination et ses mains vagabonder.

Loading...
Loading...
Loading...
Loading...

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous