RTBFPasser au contenu

Medias

Petite année pour les Belges à Cannes: "La rançon de la gloire"

Petite année pour les Belges à Cannes: "La rançon de la gloire"
15 mai 2013 à 10:002 min
Par Céline Biourge
"C'est un peu la rançon de la gloire. A partir du moment où on a des années exceptionnelles les deux, trois années précédentes, quand on se retrouve avec un film à la Quinzaine des Réalisateurs et un court métrage à la Cinéfondation, on est un peu déçu. Mais bon voilà, il y a des années meilleures que d'autres et il faut toujours rappeler une chose : c'est que la Quinzaine des Réalisateurs c'est 22 films sélectionnés sur 1700 films qui ont été proposés. C'est pareil à l'officiel. A la Semaine de la Critique, c'est pire, puisque seuls dix films sont sélectionnés. Ils en reçoivent autant aussi", explique Eric Franssen avant d'ajouter : "C'est clair que l'on a été très gâté. On est habitué à avoir des films à Cannes. Mais là, on peut quand même être très satisfait, on a un film qui fait la clôture de la Quinzaine des Réalisateurs, un film attendu, le deuxième film de Yolande Moreau et je pense que cela va bien se passer".
 
Une question d'équilibre
 
"Le fait qu'un film soit sélectionné ou pas, il y a effectivement la qualité du film mais il joue là-dedans aussi tout un tas d'équilibre dans le chef du sélectionneur, du programmateur, qui dépasse la qualité des films", précise Eric Franssen, "ils (les programmateurs, ndlr) choisissent les films qui leur plaisent le plus mais, un moment donné, ils doivent jouer avec des équilibrages, ils doivent montrer des films de partout dans le monde, donc il y a des équilibrages géographiques, de thème, et on est tributaire de cela et parfois, on a de la chance, parfois on en a moins"
 
Des acteurs et des actrices en nombre
 
Outre ces trois films (deux courts, un long), une quinzaine de Belges figurent à l'affiche des films retenus à Cannes, toutes catégories confondues. "On peut être très fier et très content de voir que nos comédiens continuent", se réjouit Eric Franssen. 
  
Le Magritte du premier film à la soirée des Belges 
 
Notons que la désormais incontournable soirée du cinéma belge francophone est encore au programme cette année sur La Croisette. Ce sera le lundi 20 mai. A l'occasion de cette soirée, sera remis, pour la première fois, le Magritte du premier film. "Mobil Home" de François Pirot, "Dead Man Talking" de Patrick Ridremont, et "Torpedo" de Matthieu Donck sont en lice.  
 
 
C. Biourge
 

 

Articles recommandés pour vous