RTBFPasser au contenu
Rechercher

Pete Churchill, chanteur et chef de choeur du "Brussels groove collective" : " Mon corps est mon métronome !"

Puisque vous avez du talent

Pete Churchill, chanteur et chef de choeur du ' Brussels groove collective ' : ' Mon corps est mon métronome ! '

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Pete Churchill est né à Londres, et a baigné dans la musique dès l'enfance. Ses parents étaient musiciens classiques : organiste et chef de choeur. Jusqu’à l’âge de 9, 10 ans, il suit des cours de piano classique, une expérience qui ne lui réussira pas du tout. Pete poursuit alors le piano, mais de manière autodidacte, à l’oreille, sans aucun support écrit.

Et c’est par la voix et le piano qu’il approche la musique. " Je chantais tout ce que j’entendais en m’accompagnant au piano. Le piano et la voix ont toujours été intimement liés dans mon parcours musical ", nous confiera le musicien. " Je chantais les grands "songwriters" dans les bars : Elton John, Cat Stevens, … Et pour moi, la pratique musicale n’a jamais été spécifiquement liée à UN instrument ".

Pete entame ensuite des études d’Histoire de l’Art, mais l’appel de la Musique est plus fort que tout, et à l’âge de 21 ans, il intègre le département de musique de l’université, où il déclarera : " Je veux devenir un musicien ! ".

C’est à cette époque qu’il apprend à lire et à écrire la musique, et qu’il formalise tout ce qu’il avait approché auparavant de manière intuitive. Ce parcours atypique le marquera profondément, et est à la base de toute sa vie musicale : qu’il s’agisse de sa pratique de musicien ou de pédagogue.

En 2015, Pete Churchill est nommé professeur de chant, dans la section "Jazz" du Conservatoire francophone de Bruxelles, et pose d’emblée un constat imparable : " Si les cuivres de notre section pratiquent la musique collectivement dans un cours de "big band", les chanteurs doivent aussi pouvoir profiter d’une pratique collective de leur instrument ! ". Il fonde alors un choeur avec les étudiants de la classe de chant "Jazz". D’autres musiciens de la section rejoignent ce choeur. Mais vu le petit nombre d’étudiants, le choeur se révèle un peu menu.

Fort de sa rencontre avec Alexandre Wajnberg, un musicien (ndlr. : chanteur et guitariste) amateur passionné et éclairé, et aujourd’hui membre de ce "Brussels groove collective", Pete Churchill décide alors d’ouvrir le choeur à des chanteurs extérieurs au Conservatoire : le "Brussels groove collective" était né !

7 ans plus tard, le choeur est constitué d’une trentaine de chanteurs, aux profils très variés, et de tous âges. Que ce soit au Conservatoire ou avec le "Brussels groove collective", Pete Churchill applique ce en quoi il croit depuis toujours : il faut apprendre et aborder la musique, comme nous avons appris notre langue maternelle. Et Pete Churchill de compléter : " La première chose qui intrigue et intéresse un bébé, ce sont les sons qu’il entend, et qu’il reproduit à sa façon. C’est purement ludique ! Ce n’est que bien plus tard qu’il approche la grammaire, et plus tard encore la littérature ! C’est en tout cas comme ça que j’ai approché la musique, et j’applique cette pédagogie tant avec mes étudiants, qu’avec les choristes du "Brussels groove collective" que je dirige. Nous travaillons sans partition, et j’accueille a priori tout le monde. Chacun vient avec ce qu’il est, et ce qu’il a ! Le coeur de notre démarche, c’est le travail rythmique. On danse, on bouge, le "swing", rappelons-nous, c’est d’abord une danse ! C’est en acquérant une sécurité rythmique qu’on peut construire tout ce qui suit ! "

On ne peut pas non plus parler du "Brussels groove collective" sans parler du répertoire qu’il aborde. Pete Chrchill nous précise cette thématique : " Je choisis le répertoire avec une attention toute particulière. Ce qui est essentiel dans notre choeur, c’est la notion de communauté, et de collectivité, d’où notre nom qui contient le mot "collective". Nous chantons essentiellement des "protest songs", c’est à dire des chansons qui portent un message politique, et surtout un message en "nous". La pop, les standards de jazz sont toujours des sujets chants en "je". Pour vous donner quelques exemples de ces chansons, on peut citer "We shall overcome" de Pete Seeger, ou "Strange fruit" de Billie Holiday, ou bien encore "Get up, stand up" de Bob Marley.

"Ce type de répertoire qu’on chante en communauté, collectivement, est et doit être très abordable techniquement" nous précisera le chef de choeur. " Le sujet n’est pas de développer un choeur qui ferait des performances vocales, mais bien de porter un message d’espoir, d’optimisme. Le chant et la danse sont intimement liés dans bon nombre de cultures. Dans certaines d’entre elles, il n’y a d’ailleurs qu’un seul verbe pour ces deux activités ! C’est notre culture occidentale qui a séparé ces deux verbes ! "

Le "Brussels groove collective" ne serait cependant qu’un choeur comme les autres sans le charisme exceptionnel de Pete Churchill. Il porte en lui la force d’un Barack Obama, et son projet dépasse largement celui de la pratique musicale, c’est un vrai projet de société qui porte très haut les valeurs d’un vivre ensemble plus que jamais bienvenu.

Il se dégage de ce choeur une énergie de vie, et une joie parfaitement communicatives, et une musicalité merveilleuse !

Au cours de cette émission, outre Pete Churchill, nous recevrons également des membres du choeur : Maïlys Crabbé, Marie Demuijlder, Alexandre Wajnberg et Fabien Degryse, que nous avons interviewés au Music Village, un club de jazz bruxellois, lors du concert qu’ils donnaient ce 3 mars dernier. Un concert dont vous entendrez de très larges extraits dans cette émission.

Au cours de cette émission, et de ce concert, vous entendrez les voix solistes de : Imogen Churchill, invitée spéciale de ce concert, Magali Raoult, Maïlys Crabbé et Tommaso Zuffa.

Le "Brussels groove collective" qui sera en concert à deux reprises ces jours-ci :

Le mercredi 30 mars, à 20h, au Conservatoire de Bruxelles, avec le choeur classique du Conservatoire de Bruxelles http://www.conservatoire.be/evenements/#concerts-spectacles_de-stevie-wonder-a-passion-music

et le surlendemain, vendredi 1er avril, au restaurant "De ultieme hallucinatie", au 316, rue Royale à Bruxelles.

https://www.ultiemehallucinatie.be/

Traduction de l’interview : Alexandre Wajnberg

Voix française de Pete Churchill : Philippe Staes

Prise de son du concert, réalisation et présentation : Laurent Graulus

Ci-dessous, le nom de tous les choristes du "Brussels groove collective ", direction Pete Churchill :

 

1

Ayla KOCER

 

 

2

Alexandre WAJNBERG

 

 

3

Barnabé DELIENS

 

 

4

Carolina BALTAZAR

 

 

5

Clément CEROVECKI

 

 

6

Doris RAZAFIMBELO

 

 

7

Ève-Coralie DE VISSCHER

 

 

8

Fabien DEGRYSE

 

 

9

Joëlle REGOUT

 

 

10

Julian McLACHLAN

 

 

11

Julie PARAIRE

 

 

12

Jurriaan PRAAKKE

 

 

13

Katia TCHOUVILKINA

 

 

14

Léa DAHAN

 

 

15

Léa KAUFFMANN

 

 

16

Lisa JONET

 

 

17

Magali RAOUX

 

 

18

Maïlys CRABBÉ

 

 

19

Marie DEMUIJLDER

 

 

20

Moon MIODEZKY

 

 

21

Nata SHA VANEERDEWEGH

 

 

22

Olivier BONJOUR

 

 

23

Philippe NAVARRE

 

 

24

Rachelle HAJJAR

 

 

25

Salomé DEFAUT

 

 

26

Shantala PÈPE

 

 

27

Stéphanie van ROSSUM

 

 

28

Tamara MOZES

 

 

29

Tommaso ZUFFA

 

 

30

Violette SHISHAN

 

 

31

Viviane HORTA

 

 

 

Pete Churchill en concert avec le "Brussels groove collective", ce 3 mars 2022 au Music Village
Pete Churchill en concert avec le "Brussels groove collective", ce 3 mars 2022 au Music Village Photo – Laurent Graulus

Articles recommandés pour vous