RTBFPasser au contenu

Belgique

Personnel mobilisable "insuffisant", matériel "obsolète"... Police à réformer?

Personnel mobilisable "insuffisant", matériel "obsolète"... Police à réformer?
16 nov. 2014 à 10:57 - mise à jour 16 nov. 2014 à 12:353 min
Par RTBF

À Bruxelles, la capacité d'intervention est bien insuffisante au jour le jour. C'est du moins l'avis d'Olivier Maingain (FDF) qui propose de constituer une sorte de corps de CRS à la belge, une réserve générale, des agents équipés, qualifiés et formés pour le maintien de l’ordre.

"Si demain nous sommes confrontés à un événement subi d'une gravité particulière, nous ne sommes pas capables de mobiliser, la nuit ou le week-end, plus de deux sections et un commandement", expose-t-il. Cela correspond à ce qu'on appelle un "alpha peloton", commente Jean-Marie Brabant, chef de corps de la zone de police de Montgomery. Composé d'un commandant de peloton, un opérateur, un chauffeur et deux sections de huit personnes avec un chauffeur, cet alpha peloton ne compte donc que 21 policiers. Insuffisant en cas de problème pour Olivier Maingain.

"Et en journée, on est tout au plus à 40 membres du personnel de la police fédérale mobilisables sur Bruxelles pour tout événement. Alors qu'on est quand même dans la capitale de l'Europe..." La solution selon lui ? Revenir à une réserve fédérale, à la légion mobile de l'ex-gendarmerie. "Cette réserve fédérale existe déjà, précise cependant le président des FDF, mais elle est affectée à des missions tellement diversifiées et répandues sur tout le territoire du pays (...) qu'on a dénaturé sa fonction. On ne l'a pas rassemblée alors que c'est à Bruxelles qu'on a le plus grand nombre de manifestations."

Personnel mobilisable "insuffisant", matériel "obsolète"... Police à réformer?
Personnel mobilisable "insuffisant", matériel "obsolète"... Police à réformer? © Tous droits réservés

"Un seul ordre : mettre de l'ordre"

Yvan Mayeur le rejoint. "La réserve fédérale était la grande absente de la manifestation parce qu'ils étaient occupés dans les prisons qui faisaient grève et étaient éparpillés dans l'ensemble du pays. Ce n'est pas efficace."

Recentrer les forces pour le maintien de l'ordre, oui, mais pas n'importe comment, juge le bourgmestre socialiste de Bruxelles. "Je ne souhaite en aucun cas des CRS. C'est une vision de l'ordre qui est très violente, qui ne se préoccupe pas de la situation locale. Je souhaite que nous ayons des forces d'intervention très soucieuses de la situation des riverains et qui connaissent la ville. Le problème avec des CRS, c'est qu'ils n'ont qu'un ordre : mettre de l'ordre. Point."

Pour Denis Ducarme, chef du groupe MR à la Chambre, il est trop tôt pour envisager ce genre de solution. Les leçons n'ont, dit-il, pas encore été tirées, il faut attendre le résultat de l'enquête en cours. Inutile donc pour le libéral d'envisager des réformes structurelles.

"Je crois qu'il y aura un certain nombre d'adaptations à produire, souligne-t-il cependant. Elles sont nécessaires, et prévues pour une part d'entre elles dans l'accord de gouvernement."

Du côté des premiers concernés, on estime que, avant d'envisager une réponse comme celle que propose Olivier Maingain, il faut réaffirmer les missions de la police fédérale, distinctes de celles que mènent les polices locales. "Je pense qu'il faut revenir à des principes que nous réclamons depuis des années : les missions offensives, un refoulement, une dispersion, des arrestations... devraient être confiés à la police fédérale qui s'entraîne pour cela - ce sont des tâches spécialisées -, et les missions défensives à la police locale", indique Jean-Marie Brabant.

Personnel mobilisable "insuffisant", matériel "obsolète"... Police à réformer?
Personnel mobilisable "insuffisant", matériel "obsolète"... Police à réformer? © Tous droits réservés

Matériel "insuffisant, dépassé, obsolète"

Outre le point de vue organisationnel, l'aspect équipement policier est également pointé du doigt. Le matériel n'est en effet pas le même dans chaque zone de police : "Il faut normer davantage", juge le chef de corps de la zone Montgomery.

Les premiers policiers présents face aux dockers lors de la manifestation nationale le 6 novembre étaient issus de cette zone de police et n'avaient pas de carapace par exemple. "Ils ont tous été blessés, certains grièvement", dit Olivier Maingain.

"Le premier constat que nous faisons est que le matériel des agents est complètement insuffisant, dépassé, obsolète. Ça ne va pas", réagit Yvan Mayeur.

Notons que le débat de Mise au Point s'est terminé sur un vif échange entre le bourgmestre de Bruxelles et Denis Ducarme au sujet des polémiques qui entourent la gestion des événements du 6 novembre par Yvan Mayeur.

Thomas Mignon

 

Baudouin Remy avait invité :

Yvan Mayeur – PS Bourgmestre de Bruxelles

Denis Ducarme – Chef de groupe MR à la Chambre

Olivier Maingain - Président des FDF

Jean-Marie Brabant – Chef de corps de la zone Montgomery

Sur le même sujet

15 nov. 2014 à 18:21
1 min

Articles recommandés pour vous