Monde

Pérou: perquisition du palais présidentiel à la recherche de la belle-sœur du président

© AFP

10 août 2022 à 08:23Temps de lecture1 min
Par Belga

Le parquet et la police du Pérou ont effectué mardi soir une perquisition au palais présidentiel afin d'arrêter la belle-sœur du président Pedro Castillo, soupçonnée de participation à un réseau de corruption et de blanchiment d'argent.

L'opération pour capturer Yenifer Paredes, qui a duré quatre heures et est restée infructueuse, a été lancée à la demande du parquet requérant "la perquisition" de la "zone résidentielle du palais présidentiel" à Lima, a déclaré la Cour de justice dans un communiqué.

Elle est sans précédent dans l'histoire du Pérou, puisque jamais la justice n'avait jusque-là pénétré le siège du pouvoir exécutif pour y chercher quelqu'un.

M. Castillo et sa famille, y compris sa belle-sœur, qui considère le président et son épouse comme ses "parents", vivent dans la résidence présidentielle qui fait partie du palais du gouvernement.

Arrestations

L'opération judiciaire s'est déroulée simultanément dans différents endroits de la capitale, avec des arrestations à la clef: celles de José Nenil Medina, maire d'une ville de la région de M. Castillo, et les frères et hommes d'affaires Hugo et Angie Espino, tous présumés liés au même réseau de corruption.

Le tribunal a autorisé la détention provisoire des personnes concernées pendant 10 jours.

Yenifer Paredes avait déjà été convoquée pour témoigner devant le ministère public et pour comparaître devant une commission de contrôle du Congrès péruvien à la mi-juillet.

Le bureau du procureur a ouvert cinq enquêtes contre le président Castillo lui-même pour corruption présumée, autre fait sans précédent contre un président en exercice.

 

Sur le même sujet

Pérou : la présidente du Congrès destituée après un scandale politique

Monde Amérique du Sud

Surprenante et multiple, la gastronomie péruvienne s'invite à Namur

Regions

Articles recommandés pour vous