RTBFPasser au contenu

Monde

Pérou: affrontements sanglants entre policiers et indigènes

Pérou: affrontements sanglants entre policiers et indigènes

La police est intervenue vendredi pour mettre fin à ce blocus, provoquant un bain de sang.

La situation est extrêmement tendue depuis 2 mois.

Dans la ville de Bagua, les marques des affrontements sont encore visibles. 8 immeubles officiels ont été incendiés et le couvre-feu instauré de 3h de l'après-midi à 6h du matin. Les garanties constitutionnelles ont été suspendues et l'armée interdit tout déplacement sauf en cas de force majeure. Le gouvernement du Premier ministre, Yehude Simon,   a décrété une journée de deuil national et accuse les indigènes de comploter contre la démocratie. et, la preuve du complot : 22 policiers tués. Alors qu'un 23e policier est mort de ses blessures, 5 autres sont encore portés disparus.

Parlant de trois puis de huit victimes indigènes le gouvernement a longtemps minimisé le chiffre des pertes civiles, selon les organismes de défense des droits de l'homme qui parlent de plusieurs dizaines de victimes potentielles.

Sous le coup d'un mandat d'arrêt, le principal leader indigène, Alberto Pisanguo, est entré dans la clandestinité mais affirme que le soulèvement continuera. « Les peuples indigènes n'auront pas peur et ne vont pas se retirer. C'est une agression claire. »

(M.S. avec Eric Samson)

Articles recommandés pour vous