Pénurie de médicaments: "J'ai l'impression d'être en temps de guerre", dit un pharmacien

Pénurie de médicaments

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 oct. 2019 à 12:58Temps de lecture1 min
Par A. L. avec L. D.

La pénurie de certains médicaments dure depuis des mois. Actuellement 500 produits sont indisponibles, c'est près du double d'il y a cinq ans. Et la situation empire. Face à ce problème désormais chronique, les pharmaciens se débrouillent comme ils peuvent.

Sophie Tellier et Julian Jehaes, deux pharmaciens qui tiennent leur officine depuis quelques années, n'ont jamais connu une telle pénurie de médicaments. Sur l'écran de l'ordinateur qu'ils utilisent pour gérer leur stock, les médicaments manquants apparaissent en rouge.

"Comme tous les jours, c'est compliqué", explique Julian. "On est incapable de donner même l'Ibuprofène, un médicament vraiment basique. Tous les conditionnements sont indisponibles. Apparemment il y en a un qui vient de rentrer, c'est presque un miracle".

"J'ai l'impression d'être en temps de guerre"

Dans les tiroirs des réserves, les espaces vides se multiplient: "Je ne suis plus capable de délivrer au patient le médicament qui lui convient".

Résultat: pour aider leurs patients, c'est un peu l'art de la débrouille. Les coups de téléphones aux confrères se multiplient. Depuis peu, les pharmaciens ont mis au point un site internet d'échange: "On y poste un médicament qu'on recherche et, si par miracle une autre pharmacie en dispose, elle pourra nous l'envoyer", explique Sophie Tellier.

Ces deux confrères estiment à 6 heures par semaine le temps de travail consacré à la traque aux médicaments: "J'ai un confrère qui me disait qu'il avait l'impression d'être en temps de guerre, d'avoir un rationnement" poursuit Julian Jehaes.

D'après une étude récente de Tests-Achats, un Belge sur cinq n'obtient plus aujourd'hui le médicament qu'il recherche et le délai d'attente pour l'acquérir varie d'un à trois mois. Les pharmaciens, de leur côté, font l'impossible au quotidien pour aider leurs patients.

Recevez une fois par jour l'essentiel de l'info

Chaque matin vers 10h (du lundi au vendredi), recevez un condensé des principaux titres de la rédaction web de la RTBF. Et en cas d’événement majeur, soyez les premiers informés par nos newsletters flash.

Articles recommandés pour vous