RTBFPasser au contenu

Pénurie d'électricité: il pourrait manquer 1000 MW en novembre, une situation "inédite" selon Elia

Pénurie d électricité: il pourrait manquer 1000 MW en novembre une situation inédite selon Elia

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

26 sept. 2018 à 20:33 - mise à jour 27 sept. 2018 à 08:311 min
Par Belga

Les 750 MW de capacité supplémentaire dégagés mercredi par la ministre fédérale de l'Energie Marie Christine Marghem (MR) ne seront pas suffisants pour contrer le risque de pénurie d'électricité au mois de novembre. Il pourrait encore manquer environ 1000 MW de capacité pour assurer l'approvisionnement énergétique du pays, d'après les calculs du gestionnaire du réseau de transport d'électricité Elia. Seul le réacteur Doel 3 sera opérationnel à partir de novembre.

Selon son porte-parole, "cette situation ne s'est encore jamais présentée en Belgique"."Sans une capacité supplémentaire de 1600 à 1700 MW, il ne peut être garanti que la sécurité d'approvisionnement soit assurée à tout moment", indique le gestionnaire du réseau de transport d'électricité. La ministre de l'Énergie Marie Christine Marghem, a annoncé avoir trouvé 750MW, il resterait donc 1000MW "en sursis".

Pour Elia, la situation "est d'une ampleur inédite". "Avec l'indisponibilité inattendue et pour une longue durée des réacteurs Doel 1, Doel 2, Tihange 2 et Tihange 3, ce sont 3.000 mégawatts (MW) de capacité nucléaire qui disparaissent jusqu'à mi-décembre", affirme le gestionnaire du réseau de transport d'électricité. "La sécurité d'approvisionnement n'est pas garantie pour le mois de novembre"

Archive : JT 26/09/2018

Energie: Marie-Christine Marghem seule face aux députés

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous