RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

"Pellets Ardents", bientôt une usine à granulés de bois en bordure du canal Albert ?

En face de la gravière Bock et de l’ancienne aciérie Chertal, une zone industrielle encore disponible
17 nov. 2021 à 15:09Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

Ce n’est encore qu’un avant-projet, au stade de la première réunion publique d’information, convoquée dans une quinzaine de jours. Le promoteur, c’est la scierie luxembourgeoise IBV, l’un des plus gros "premiers transformateurs" belges du bois : elle débite principalement des résineux, qu’elle livre à l’industrie de la charpente. Ses six lignes de production traitent quotidiennement six mille m³, avec forcément d’énormes quantités de copeaux et débris de sapins.

Est-ce cette matière première qu’il s’agit de transformer en pellets ? Le dossier parle de "bois usé non dangereux", ce qui peut inclure des palettes non traitées par exemple. Le bourgmestre d’Oupeye, qui a noué des contacts avec les investisseurs en fait un point d’attention particulière : pas question d’autoriser des activités qui présentent des risques de pollution. Pas question non plus de nuisances acoustiques : il est prévu de cantonner les opérations de broyage en intérieur, et le transport fluvial doit être privilégié pour les approvisionnements et expéditions. Il faut évidemment voir quelles garanties peuvent être apportées, mais la société "Pellets Ardents", en constitution, a déjà réduit des hauteurs de silos, par rapport à ses premiers plans.

Dans un deuxième temps, puisqu’il faut de la chaleur pour sécher les pellets, un réseau de récupération d’énergie devrait s’adjoindre à cette usine, qui pourrait créer autour de quatre-vingts emplois.

Scieries: problèmes d'approvisionnement en bois (JT 17/11/2021)

Articles recommandés pour vous