RTBFPasser au contenu

Accueil

Pédophilie dans l’Eglise : Benoît XVI accusé d’inaction dans quatre cas survenus en Allemagne dans les années 80

Image devant l’archevêché de Munich, le 20 janvier 2022 (illustration)
20 janv. 2022 à 12:00 - mise à jour 20 janv. 2022 à 13:532 min
Par Belga

Le pontife émérite Benoît XVI a été sévèrement mis en cause dans un rapport indépendant présenté jeudi en Allemagne sur les abus sexuels envers des mineurs dans l’archevêché de Munich, qu’il a dirigé autour des années 80.

Le cardinal Joseph Ratzinger, avant qu’il ne devienne pape, n’a pas agi pour empêcher des abus de la part d’ecclésiastiques dans quatre cas, ont affirmé les auteurs du rapport mandaté par l’Eglise lors d’une conférence de presse.


A lire aussi : Pédophilie dans l’Eglise catholique en France : la "perversion systémique" démontrée dans le rapport Sauvé


 

Pédophilie dans l'Eglise: sujet JT 14/01/2020

Pédophilie : les aveux glaçants d un prêtre français

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le Vatican redit sa "honte" et ses "remords" pour les violences sexuelles sur mineurs

Le Vatican a redit jeudi son "sentiment de honte et de remords" pour les violences sexuelles commises par des clercs sur des mineurs, après la publication d'un rapport indépendant mettant en cause le pape émérite Benoit XVI.

"En redisant son sentiment de honte et de remords pour les violences sur mineurs commises par des clercs, le Saint-Siège assure toutes les victimes de sa proximité et confirme la voie qu'il a empruntée pour protéger les plus petits en leur garantissant un environnement sûr", a déclaré aux journalistes Matteo Bruni, directeur de la salle de presse du Vatican.

"Le Saint-Siège estime devoir accorder toute l'attention nécessaire au document, dont il ne connait pas encore le contenu. Dans les prochains jours, après sa publication, il en prendra connaissance et pourra en étudier correctement les détails", a-t-il précisé.

Le Saint-Siège assure toutes les victimes de sa proximité et confirme la voie qu'il a empruntée pour protéger les plus petits en leur garantissant un environnement sûr

Le pape émérite Benoît XVI, qui avait renoncé à sa charge en 2013, a été sévèrement mis en cause dans ce rapport indépendant présenté jeudi en Allemagne sur des agressions sexuelles envers mineurs dans l'archevêché de Munich et de Freising, qu'il a dirigé entre 1977 et 1982.

Selon les avocats du rapport mandaté par l'Eglise, le cardinal Joseph Ratzinger, avant qu'il ne devienne pape, n'a rien entrepris pour écarter quatre ecclésiastiques soupçonnés de violences sexuelles sur mineurs.


A lire aussi Faut-il parler de pédocriminalité plutôt que de pédophilie ? Quels sont les mots justes pour évoquer les violences sexuelles sur les enfants ?


Ils dénoncent également des dissimulations systématiques de cas de violences sur mineurs entre 1945 et 2019 visant selon eux "à protéger l'institution Eglise". 

Désormais âgé de 94 ans, le pape Benoit XVI, qui vit retiré dans un monastère au Vatican, a "strictement" rejeté toute responsabilité, dans une prise de position transmise aux avocats.

Sur le même sujet

08 févr. 2022 à 12:51
1 min
24 janv. 2022 à 11:24
1 min

Articles recommandés pour vous