RTBFPasser au contenu

Le temps d'une histoire

Patrick Weber raconte… Les femmes de pouvoir : Sofia Loren

Patrick Weber raconte… Les femmes de pouvoir : Sofia Loren
30 déc. 2021 à 14:32 - mise à jour 31 déc. 2021 à 06:123 min
Par Le temps d'une histoire : les femmes de pouvoir

Sofia Loren : un destin à l’italienne

Le Temps d’une histoire : Les femmes de pouvoir

Sofia Loren, un destin à l'italienne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Rien ne prédestinait la petite Sofia Villani Scicolone à devenir un monstre sacré de l’histoire du cinéma. Comment la fille illégitime d’un homme d’affaires et d’une professeure de piano a pu connaître un destin aussi brillant ? Rien si ce n’est une formidable envie de revanche contre le destin. Quitter la pauvreté et concrétiser le rêve d’une mère qui avait toujours rêvé de devenir actrice. Sofia Loren, une star qui a tutoyé toutes les étoiles.

Tout commence par une honte familiale… Sofia est la fille illégitime de l’ingénieur et homme d’affaires, Riccardo Scicolone. L’homme est un bourgeois mais aussi un lâche. Sa mère ? Romilda Villani est très belle. Tout le monde dit qu’elle est la sosie de l’actrice Greta Garbo… Elle a toujours rêvé d’être une vedette !

Sofia découvre son pouvoir de séduction

Sofia Scicolone, alors âgée de 15 ans, lors d’un concours de beauté à Naples en 1950.
Sofia Scicolone, alors âgée de 15 ans, lors d’un concours de beauté à Naples en 1950. Domaine public

Pendant la guerre, Pouzzoles où habite la famille est bombardée par les alliés. Sofia est blessée au menton par un éclat de bombe. 

Toute la famille déménage à Naples. Après le conflit, la famille revient à Pouzzoles et une nouvelle vie commence. Sa grand-mère ouvre un bar dans leur salon. Sa mère joue du piano, sa sœur chante et Sofia fait le service et la plonge. Les GI apprécient…

Sofia prend conscience de son pouvoir d’attraction, même si elle ne sait pas encore ce qu’elle en fera. Pourquoi pas la célébrité comme sa mère l’a tellement rêvée ? Après un concours de beauté, la vie de Sofia change. Elle arrive deuxième au concours Miss Italie… Mais elle impressionne tellement le jury qu’elle reçoit le prix de Miss Elegance, c’est le début d’une incroyable ascension ! Petit à petit, elle tourner ses premiers petits rôles au cinéma et devient une starlette… Le premier pas avant de devenir une star.

Une Marilyn à l’italienne ?

C’est le début, on la remarque et on lui trouve même son nom d’artiste : Sophia Loren. Elle joue des rôles de femmes du peuple et elle crève l’écran. En Italie, les années 50 ont une furieuse envie de vivre. C’est l’époque du farniente, de la dolce vita.

Partout, on voit fleurir des " Marilyn Monroe " à la mode méditerranéenne. Les paparazzi traquent Sophia et ils racontent dans les moindres détails sa vie sentimentale. Sophia incarne à la perfection cette Italie qui connaît un miracle économique et voit sa société évoluer en profondeur. Vespa, gelatti, caffè ristretto et fontaines de la vie éternelle, la légende est en marche.

Un amour infini

BELGAIMAGE

En 1955, elle fait la couverture du magazine américain Life… La petite Italienne est partie à la conquête de Hollywood. Les acteurs n’ont d’yeux que pour elle. Mais l’Italie lui manque. Et la grande affaire amoureuse de sa vie c’est Don Carlo Ponti. Elle l’avait rencontré pour la première fois en 1950, elle avait 17 ans et lui 37. Il était juré dans des concours de beauté, il ne l’a jamais oubliée. Mais leur histoire d’amour n’est pas simple. Ponti est déjà marié et le divorce n’est pas possible en Italie. Il faudra attendre 1966 pour que leur mariage soit reconnu et officiel. Le couple aura deux fils : Carlo Jr et Edoardo.

Sofia en prison

Sofia poursuit sa carrière et affine son jeu de comédienne. En 1977, elle joue par exemple un rôle inoubliable dans un film mythique ‘Une Journée Particulière’.

En 1980, elle connaît une histoire traumatisante. Dans ses mémoires, elle écrira : " Personnellement, l’expérience la plus traumatisante que j’aie vécue est mon séjour en prison, après avoir été reconnue coupable – en mon absence – d’évasion fiscale ".

En 2007, Carlo Ponti meurt et laisse une veuve inconsolable et esseulée. C’est le début d’une nouvelle vie mais Sofia ne veut pas renoncer à sa carrière.

Une pin-up de 71 ans

Academy Of Motion Picture Arts And Sciences&#39 ; 11th Annual Governors Awards – Arrivals
Academy Of Motion Picture Arts And Sciences&#39 ; 11th Annual Governors Awards – Arrivals KEVIN WINTER- Getty Images

En 2006, Sophia Loren pose pour le calendrier Pirelli. A 71 ans, c’est le modèle le plus âgé de l’histoire du calendrier.

En 2020, à 86 ans, elle tourne dans " la Vie devant Soi " d’après le roman de Romain Gary. Sophia Loren a souvent répété " Je ne suis pas italienne, je suis napolitaine, c’est très différent ! ".

Une chose est sûre, elle appartient à une catégorie de stars qui n’existent plus aujourd’hui. Une carrière longue et flamboyante qui accompagne l’histoire de son temps. Une carrière qui mélange métier, amour, rumeurs, scandales et glamour.

De la chance… Et du talent

Sophia Loren a pris une incroyable revanche sur le destin… Après toutes ces années, la petite Napolitaine qui chantait avec sa mère dans leur petit appartement se retourne sur son incroyable vie. Et se dit que dans la vie, tout est toujours possible… A condition d’avoir un peu de chance et beaucoup de talent !

 

Vous avez envie de découvrir d’autres histoires ?

Comme celles de Jackie Kennedy ou de Brigitte Macron ?

Patrick Weber vous raconte d’autres Femmes de Pouvoir

Articles recommandés pour vous