Regions

Patinoire, chauffage, éclairage… Voici le plan de sobriété énergétique de Namur

© Flickr – tempête2pixels

30 sept. 2022 à 14:50Temps de lecture3 min
Par Nicolas Lejman

Alors que les coûts de l'énergie explosent et frappent les citoyens comme les entreprises, la Ville de Namur entend remplir son devoir d'exemplarité en mettant en place un vaste plan de sobriété énergétique. Un paquet de mesures seront ainsi déployées dans tous les domaines afin de grapiller chaque kilowattheure superflu et faire baisser la consommation globale. "On va passer d'une facture qui était de 3,5 millions d'euros fin 2021 à une facture estimée en 2023 de plus de 8 millions d'euros, donc on va plus que doubler notre facture sur cette période" a ainsi déploré le bourgmestre de la capitale wallonne Maxime Prévôt.

Voici les principales mesures qui seront mises en place et qui concerneront aussi bien les agents de la Ville que ceux du CPAS, de la Zone de Police, et des entités paracommunales :

Comportements et pratiques quotidiennes

Le personnel sera invité à observer une série de recommandations concrètes comme couper les ordinateurs, appareils électroniques, chauffe-eau et éclairages en dehors des périodes d'utilisation. Un référent "énergie" sera désigné par service ou par bâtiment afin d'en assurer le suivi.

Chauffage

La température sera rabaissée à 19° dans les bureaux administratifs ainsi que dans les lieux publics tels que les écoles, le Grand Manège ou encore le Théâtre (sauf crèches et homes). Les chaufferettes individuelles seront proscrites. De manière générale, les thermostats seront reprogrammés afin de resserrer les plages horaires d'utilisation et éviter de maintenir inutilement des températures élevées pendant la nuit ou des périodes de congés par exemple. 

Bâtiments

Un cadastre sera réalisé afin d'identifier les fenêtres encore équipées de simple vitrage et un audit devra faire le point sur les 30 bâtiments les plus énergivores. A plus long terme, la Ville de Namur poursuivra et tentera d'amplifier encore les plans d'investissements en matière d'isolation des bâtiments et de remplacement des châssis et des chaudières. 

Éclairage public 
 
Malgré le contexte énergétique difficile, le Ville de Namur souhaite, pour des raisons évidentes de sécurité, conserver un éclairage public dans tout le centre-ville et n'éteindre les lampadaires que dans les quartiers et villages périphériques entre minuit et cinq heures du matin. Or, cette volonté se heurte à une importante contrainte technique car l'infrastructure ne permet pas, à l'heure actuelle, de dissocier le centre-ville du reste du réseau. Des discussions sont menées actuellement avec le gestionnaire Ores afin de d'opérer une telle dissociation. Dans le cas contraire, l'éclairage sera maintenu partout de la même manière, aussi bien en périphérie que dans le centre-ville. 
 
Par ailleurs, l'éclairage patrimonial de la Citadelle sera éteint chaque nuit une heure plus tôt, soit à 01h00 au lieu de 02h00. 
 
Fêtes de fin d'année 
 
Namur s'inscrit dans la continuité de nombreuses autres villes belges et supprimera cette année la patinoire qui s'installe traditionnellement sur la place de l'Ange lors des fêtes de fin d'année. Une solution alternative est recherchée - la Ville de Mons proposera par exemple une piste de roller à la place de sa patinoire - mais rien de concret encore à Namur. Les illuminations seront également allumées lors de plages horaires plus courtes et seulement à partir de début décembre plutôt que fin novembre. 
 
Commerces
 
Si la fédération Comeos et l'Union des Classes Moyennes ont récemment invité les commerces à fermer leurs portes afin de ne plus laisser s’échapper la chaleur et à restreindre l'allumage des enseignes lumineuses, la Ville de Namur entend aller un pas plus loin encore en imposant ces mesures aux commerçants. La Ville dit chercher le bon levier juridique pour y parvenir. 

 

 

 

Sur le même sujet

Namur : la Ville lance une étude pour redynamiser le quartier Saint-Nicolas

Regions

La France lance son plan de sobriété et veut réduire de 10% sa consommation d’énergie : "C'est une bonne nouvelle pour tous"

Monde Europe

Articles recommandés pour vous