Pas d’interactions entre le vaccin contre le coronavirus et celui contre la grippe

Photo d'illustration

© Getty Images

01 oct. 2021 à 13:32 - mise à jour 01 oct. 2021 à 13:37Temps de lecture1 min
Par Daphné Van Ossel avec Anne-Françoise Moens

Le vaccin contre la grippe est arrivé dans les pharmacies. Près de 4 millions de doses sont disponibles, il ne devrait donc pas y avoir de pénurie cette année. Mais y a-t-il une contradiction à faire le vaccin de la grippe en même temps que la troisième dose du vaccin contre le Covid-19 ?

Les personnes âgées de 65 vont se voir proposer une troisième dose. C’est aussi le cas des patients et des résidents âgés des résidences services, des centres de soins de jour, des services psycho gériatriques et des maisons de soins psychiatriques. Les personnes immunodéprimées y ont déjà accès depuis le mois passé, et les personnes atteintes du syndrome de Down viennent d’être ajoutées, eux aussi, à cette liste. Toutes ces personnes doivent-elles, dès lors, prendre des précautions particulières si elles désirent recevoir les deux vaccins ?

Beaucoup de pays ont déjà décidé d’administrer les deux en même temps

"On manque encore d’études sur le sujet mais on sait que pour les autres vaccins, ça ne pose pas de problème, répond Steven Van Gucht, porte-parole interfédéral Covid-19. On peut combiner des vaccins au même moment, sans impact sur leur efficacité ni au niveau des effets secondaires. Beaucoup de pays ont déjà décidé de le faire en même temps."

Pas d’impact sur la réponse immunitaire ni sur d’éventuels effets indésirables

Le professeur Jean-Michel Dogné, directeur du département pharmacie à l’UNamur, rappelle pour sa part qu’il existe en fait déjà des études rassurantes sur le sujet : "L’administration simultanée des deux vaccins est possible. L’intérêt d’administrer les vaccins ensemble se base sur une étude où l’on a administré différents vaccins à 679 volontaires, dont le vaccin Pfizer ou Oxford-AstraZenecca et différents vaccins contre la grippe."

Et ces données montrent que les effets indésirables ne sont pas plus nombreux quand on administre les deux et que la réponse immunitaire des deux vaccins n’est pas diminuée non plus.

Un dans chaque bras

Pour autant, précise encore le professeur, "la recommandation, ce n’est pas de les faire en même temps. La recommandation, c’est de faire les deux et ceux qui savent le faire en même temps peuvent le faire un même temps."

Il est toutefois recommandé de faire un vaccin dans chaque bras.

Sur le même sujet:

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous