RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde Europe

Partygate : Boris Johnson se dit "désolé" face aux députés après un rapport accablant

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson lors d'un conférence de presse virtuelle mettant à jour les règles liées à la pandémie de Covid-19 au Royaume-Uni.
31 janv. 2022 à 12:25 - mise à jour 31 janv. 2022 à 15:39Temps de lecture2 min
Par Maxime Fettweis avec Belga

Face aux députés, le Premier ministre britannique, Boris Johnson s'est dit "désolé" des événements ayant fuité concernant des fêtes à Downing Street alors que la population britannique était sous le coup de nombreuses restrictions de libertés en raison de l'épidémie de Covid-19.

Un rapport administratif très attendu sur le scandale des fêtes à Downing Street durant le confinement a été remis au Premier ministre britannique Boris Johnson, lundi matin. Ce rapport dénonce des "erreurs de leadership et de jugement" au sein de Downing Street, a dénoncé lundi la haute fonctionnaire Sue Gray.

"Au vu de la toile de fond pandémique et alors que le gouvernement demandait aux citoyens de respecter des restrictions strictes, certains comportements durant ces rassemblements sont difficiles à justifier", précise d'emblée le rapport dans ses conclusions. "Certains événements n'auraient pas dû être autorisés", conclut ensuite cette haute fonctionnaire qui revient dans son rapport sur la tenue de 17 événements entre mai 2020 et avril 2021.

Une saga politique sans fin

La publication de ce document, sur les pots de départ, garden parties et fêtes de Noël ou d'anniversaire organisés en 2020 et 2021 à la résidence du Premier ministre tenait en haleine depuis plusieurs semaines la presse et la classe politique britanniques.

Mais le document tardait à être publié, selon la presse en raison d'interrogations sur ce qui peut y figurer, alors que la police s'est à son tour emparée du scandale. Il a toutefois été remis au Premier ministre dans la matinée. "Nous pouvons confirmer que Sue Gray a fait le point sur son enquête auprès du Premier ministre", a commenté, dans un communiqué laconique, un porte-parole du Cabinet Office, agence interministérielle dont sont issus les travaux de la haute fonctionnaire. 

Extrait de notre JT du lundi 31 janvier :

Pas encore le rapport complet et final ?

Selon l'agence de presse britannique PA, "une version" de son enquête a été remise à Boris Johnson, et Sky News affirme que le document remis lundi ne constitue pas "le rapport complet et final", alors que le dirigeant conservateur devrait faire une déclaration à la Chambre des Communes dans l'après-midi. 

La police britannique, qui a ouvert une enquête sur plusieurs de ces fêtes, potentiellement les plus dommageables pour Boris Johnson, avait provoqué l'indignation en demandant que ce rapport interne soit expurgé d'éléments clés afin de ne pas nuire à ses propres investigations, faisant craindre la publication d'une version édulcorée. 

Ces fêtes ont plongé Boris Johnson dans une grave crise qui menace son maintien à son poste, les appels à la démission s'étant multipliés jusque dans la majorité conservatrice. Beaucoup de députés de son camp attendent la publication du rapport interne pour décider de tenter de l'évincer ou non par le biais d'un vote de défiance.

 

Sur le même sujet

Journal télévisé 25/01/2022

Sur le même sujet

11 févr. 2022 à 23:02
Temps de lecture1 min
08 févr. 2022 à 16:48
Temps de lecture1 min

Articles recommandés pour vous