RTBFPasser au contenu

AR Bruxelles

Participer à la plus grande étude jamais réalisée sur la qualité de l'air à Bruxelles

31 mai 2021 à 13:23 - mise à jour 31 mai 2021 à 13:252 min
Par Vivre Ici Bruxelles

On va s’intéresser aujourd’hui à l’air que nous respirons. Quelle est la qualité de l’air à Bruxelles ? Dans votre rue ? Pour y voir plus clair, la plus grande recherche de science participative d’Europe a été lancée il y a quelques jours en Région bruxelloise. Le projet est baptisé Curieuzenair.

Du jamais vu

Il s’agit de la plus grande campagne citoyenne de mesures de qualité de l’air jamais menée à Bruxelles. C’est une initiative de l’Université d’Anvers et de l’Université Libre de Bruxelles, du mouvement urbain BRAL en collaboration avec Bloomberg Philanthropies et Bruxelles Environnement. Beaucoup d’acteurs donc pour un projet ambitieux. Vous le savez, le trafic est l’une des principales sources de polluants atmosphériques dans la capitale. Le but est d’en savoir encore plus et de dresser une carte très détaillée de la qualité de l’air en effectuant des mesures dans 3000 endroits différents. Du Bois de la Cambre à la rue de la Loi, en passant par l’avenue Charles-Quint et le site de Tour et Taxis. Une raison à cela : la qualité de l’air varie fortement d’un endroit à l’autre à Bruxelles.

Bruxelles est, au niveau international, la première capitale où la qualité de l’air est cartographiée avec l’aide des citoyens. Il s’agit donc d’une première et ce projet pilote a pour vocation de servir d’exemple.

3000 endroits et donc 3000 participants

C’est une invitation à devenir un curieuzeNairQue vous soyez une famille, une association, une école, une entreprise ou une administration, vous pouvez participer et mesurer la qualité de l’air dans votre habitation ou votre bâtiment. Pour cela, un petit appareil de mesure sera apposé sur votre façade près d’une fenêtre. Les concentrations de dioxyde d’azote, le NO2, seront mesurées pendant 1 mois.

Si vous avez envie de participer, vous pouvez vous inscrire jusqu’au 13 juin comme point de mesures sur le site www.curieuzenair.brussels. Le kit de mesures vous sera envoyé en septembre avec les instructions à suivre. Les mesures débuteront le 25 septembre et dureront donc 4 semaines.

Et après ?

Les curieuzeNair renverront les tubes à la fin des 4 semaines de mesures. Les données seront analysées par des experts et permettront de mieux évaluer les effets du dioxyde d’azote sur la santé. Chaque participant sera alors informé des résultats, tout comme les décideurs politiques.
Pourquoi le dioxyde d’azote ? C’est un polluant important et c’est un indicateur de la pollution atmosphérique due au trafic. Le dioxyde d’azote est responsable chaque année de maladies respiratoires, notamment des bronchites et de l’asthme. Plus globalement, la pollution cause 9.380 décès prématurés par an en Belgique.

Chaque lundi, retrouvez les bons plans et infos utiles de Pascale Hourman, porte-parole de Bruxelles Environnement dans Vivre Ici Bruxelles entre 14h et 16h.

Sur le même sujet

14 juin 2021 à 13:31
2 min
07 juin 2021 à 13:45
2 min

Articles recommandés pour vous