Politique

Parlement wallon : les Engagés déposent des amendements budgétaires pour indexer les travailleurs APE

Images d’illustration
12 juil. 2022 à 12:50Temps de lecture2 min
Par Belga, mis en ligne par K.D.

Comme ils l’avaient annoncé, Les Engagés – tout comme le PTB – ont déposé, mardi, en commission de l’Emploi du Parlement wallon, plusieurs amendements pour corriger le budget régional afin que tous les budgets finançant du personnel – dont celui des APE – puissent être indexés.

Selon le parti, ce sont 48 millions d’euros qui auraient dû être dégagés pour permettre de financer l’indexation des 60.000 emplois APE. "Il y a encore clairement des marges de manœuvre et des dépenses inutiles ou non prioritaires où il est possible de dégager des moyens budgétaires pour financer l’indexation de ces secteurs", assurent les Engagés.

Dans la foulée, ces derniers ont identifié les moyens budgétaires nécessaires pour financer "l’oubli volontaire du gouvernement". Quelque 4,6 millions d’euros pourraient ainsi venir de la suppression du Fonds de Rayonnement ; 400.000 euros de la réduction des frais d’études, de colloques et de séminaires ; 10 millions d’une réduction de 10% du budget pour les conséquences de la guerre en Ukraine ; 25 millions de la réduction des excédents prévus dans le cadre de la précédente crise du covid ; 5 millions d’une réduction d’1% des dépenses de la Sofico et 5 millions supplémentaires d’une réduction de 20% du budget pour le développement de nouveaux investissements énergétiques dans les multinationales.

Il y a encore clairement des marges de manœuvre

 

Sans indexation, les 4000 employeurs APE devront faire un choix entre une non-indexation de salaire pour leurs travailleurs, une réduction forcée du temps de travail voire des licenciements secs. "Au final, ces coupes se traduiront par une réduction des services proposés à la population puisqu’ils concernent des secteurs essentiels tels que les crèches, l’accueil extrascolaire, les aides ménagères sociales, l’insertion à l’emploi, l’hébergement social ou le handicap, le travail adapté, les maisons de repos, la culture, le sport, le socio-culturel, les bibliothèques ?", rappelle encore le parti.

"Les risques d’une fragilisation de l’ensemble des projets associatifs sont plus importants que jamais. C’est pourtant sur cet investissement conjuguant l’initiative des citoyens et des jeunes en particulier avec la professionnalisation des services rendus que se construit un modèle de société où la solidarité, l’émancipation, la liberté et la responsabilité tendent uniquement vers l’intérêt général", résume de son côté la députée Alda Greoli.

"L’indexation, c’est pour tout le monde, pas seulement pour les ministres qui se sont auto-indexés de 3,83%. Il est impératif d’indexer le financement wallon des secteurs non marchands pour qu’ils puissent, eux aussi, payer l’indexation due à leurs travailleurs et maintenir les services qu’ils proposent", estime enfin le chef de groupe des Engagés au Parlement wallon, François Desquesnes.

Sur le même sujet

Le greffier du Parlement wallon sur la sellette : il sera entendu ce mardi matin

Belgique

Les Engagés demandent d'enclencher la première phase du plan d'urgence énergie

Belgique

Articles recommandés pour vous