RTBFPasser au contenu

Parlement bruxellois: la proposition de report du décumul ne vaut que pour les élus flamands

Parlement bruxellois: la proposition de report du décumul ne vaut que pour les élus flamands

La proposition de deal politique du président du parlement bruxellois Charles Picqué (PS) portant sur un report à 2024 du décumul des mandats de député régional et de de membre d'un collège échevinal ainsi que sur une diminution du nombre d'élus régionaux ne vaut que pour les élus néerlandophones en ce qui concerne le report, a souligné lundi le directeur de cabinet du président du parlement régional.

Pour les francophones dont une majorité est favorable à un décumul dès 2019, cette échéance ne change pas, aux yeux de Charles Picqué. Pour les néerlandophones, l'idée sous-jacente est de permettre un renouvellement de personnel politique dans de bonnes conditions, a-t-il précisé à l'agence Belga.

Risque de clash entre francophones et néerlandophones

Certains, parmi lesquels le chef du groupe DéFI Emmanuel De Bock, doutent de la solidité juridique d'une mesure de report du décumul qui ne vaudrait que pour les néerlandophones. Ce n'est pas l'avis de l'entourage du président du parlement selon lequel des arrêts de la Cour Constitutionnelle autorisent à penser le contraire.

"En tout état de cause, si ce compromis prend forme, le texte formel de la proposition sera soumis à l'avis du Conseil d'Etat", a souligné lundi le directeur de cabinet de Charles Picqué.

Face au risque d'un clash entre majorités francophone et néerlandophone de la capitale à propos de la proposition d'ordonnance sur le décumul intégral, M. Picqué avait avancé samedi une piste de "deal, à l'image du pragmatisme qui nous a toujours guidés".

Articles recommandés pour vous