RTBFPasser au contenu
Rechercher

Cyclisme

Paris-Nice : "Roglic le plus fort... Vansevenant et Cras, c'est encourageant pour le futur", analyse Gérard Bulens

"Roglic le plus fort... Vansevenant et Cras, c'est encourageant pour le futur", analyse Gérard Bulens

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

12 mars 2022 à 15:52Temps de lecture2 min
Par Maxime Berger avec Rodrigo Beenkens

Primoz Roglic le plus fort au col de Turini : le Slovène de l'équipe Jumbo-Visma a remporté samedi la 7e et avant-dernière étape de Paris-Nice et a sécurisé sa position en tête du classement avant le piège de la dernière journée.

Comme l'année passée, Roglic s'est imposé dans l'unique arrivée au sommet de l'épreuve, sans toutefois chercher à creuser des écarts. Vainqueur pour la première fois de la saison, il a porté à 47 secondes son avance sur son dauphin, le Britannique Simon Yates. Le Colombien Daniel Martinez est à une minute.

"Il faut espérer que Roglic sera suffisamment concentré dimanche et bien protégé par ses équipiers. Indiscutablement, c'est le plus fort sur ce Paris-Nice. Ce serait dommage que, comme l'an dernier, il perde (ndlr : il était tombé à deux reprises le dernier jour). Il a montré toute sa suprématie sur cette ascension. Il a été opposé à des jumeaux et à un couple de coureurs colombiens. Il était manifestement plus fort, il mérite la victoire. Voir Roglic sur Milan - Sanremo cette année ? Il a certainement toutes les qualités pour faire le travail nécessaire afin d'emmener Wout van Aert dans de bonnes conditions. Il y a aussi l'explosivité sur le Poggio, on l'a vu, il l'a dans les côtes. Cette équipe Jumbo-Visma est très forte, on va voir comment elle veut gérer le long trajet qui amène jusqu'au Poggio. Peut-être qu'il n'est pas l'homme idéal pour zigzaguer ou frotter dans le peloton. On sait qu'il chute facilement, il va y avoir une vraie question, une vraie réflexion à mener", a précisé Gérard Bulens.

"Les Belges Mauri Vansevenant (ndlr : coureur Quick-Step de 22 ans) et Steff Cras (ndlr : coureur Lotto de 26 ans) n'étaient pas loin dans l'ascension du Turini, c'est encourageant pour le futur. On sait qu'on a depuis quelques années des jeunes qui grimpent pas mal. Vansevenant a craqué un peu sur la fin, je pense qu'il n'avait pas non plus le super moral car il avait perdu du temps dans les bordures. Mentalement, ça laisse des traces. Cras, c'est intéressant. Ils sont très jeunes, ils doivent encore grandir au niveau de leur puissance musculaire et de la puissance cardiaque. Ce qu'ils ont montré aujourd'hui, c'est très positif. On va sans doute les retrouver dans des étapes difficiles à l'avant dans le futur", a aussi indiqué notre consultant cyclisme.

7e étape : Victoire de Primoz Roglic

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Cyclisme, Paris-Nice : Mauri Vansevenant et Steff Cras
Cyclisme, Paris-Nice : Mauri Vansevenant et Steff Cras Belga Image

Articles recommandés pour vous