Icône représentant un article video.

Education

Parfois mal considérées, les filières techniques et professionnelles sont pourtant porteuses d’emploi

Le focus

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

30 août 2022 à 13:29Temps de lecture8 min
Par Estelle De Houck sur base du Focus de François Heureux

Selon la dernière enquête du Forem sur l’insertion des jeunes demandeurs d’emploi wallons en 2021, cinq secteurs se démarquent favorablement dans le monde du travail : la construction, le commerce de gros et de détail, l’HORECA, les activités scientifiques et techniques et enfin, les activités de services administratifs. Or, ces métiers sont principalement issus des filières techniques et professionnelles… Un type d’enseignement souvent encore mal considéré. A tort. 

Pour en parler, Gaël Mathurin, directeur de l’ITELA (Institut Techique Etienne Lenoir à Arlon) était l’invité de François Heureux. Dans son école, presque 80% des étudiants trouvent un travail directement après leur cursus. "Les options représentées au sein de l’établissement sont porteuses d’emplois", assure-t-il.

Sur le même sujet

Emploi : les intentions de recrutement restent élevées malgré un contexte d'incertitudes

Economie

Malgré inflation et ralentissement, près de 140.000 emplois seraient créés en deux ans

Economie

Articles recommandés pour vous