RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Parc de la Chartreuse à Liège : le pot de terre contre le pot de béton

Certains militants déterminés occupent en permanence le site qu’ils ont transformé en zone verte à défendre.

Quand Matexi va-t-il faire débarquer ses pelleteuses sur le site de la Chartreuse à Liège ? Nul ne sait mais le rapport de force s’installe entre le promoteur immobilier et les opposants à ce projet de 48 logements. Il est situé dans un des poumons verts de la ville. Le permis d’urbanisme a été accordé sur le site de l’ancienne caserne. Le recours en suspension introduit devant le conseil d’État en urgence par des riverains a été rejeté. Rien ne s’oppose légalement donc au début des travaux. Sauf que le dossier reste touchy. Et que certains militants déterminés occupent en permanence le site qu’ils ont transformé en zone verte à défendre.

Ce projet de 48 logements est situé dans un des poumons verts de la ville de Liège.
Ce projet de 48 logements est situé dans un des poumons verts de la ville de Liège. Matexi

Le site était constitué d’anciens hangars de l’armée.

Chez Matexi, Regis Ortmans se réjouit de cette décision du conseil d’Etat favorable au promoteur. "Il faut savoir que depuis 2012, on a travaillé l’urbanisation du site qui a nécessité toute une série de réunions préparatoires avec les riverains, les autorités communales et la région. Cette partie du site, je le rappelle, était constituée d’anciens hangars de l’armée. Au final, sur les 2,4 hectares autorisés à être urbanisés dans le permis, seul réellement moins d’un hectare sera en zone de construction, plus les voiries. Le reste va devenir des espaces publics style parcs, jardins et petit bois qui sera conservé."

À ce propos, l’association "La Chartreuse" est mise en avant par le promoteur comme une association de riverains favorable au projet immobilier. Cette ancienne asbl fondée dans les années 80, a été créée pour "l’étude, la protection et la mise en valeur du site." Elle compte à peine une vingtaine de membres et beaucoup n’habitent pas sur le site. Son président se dit plutôt "fataliste" et considère le projet immobilier comme "un moindre mal".

Quand vont démarrer les travaux ?

"Il n’est pas possible de donner une date de démarrage des travaux. Il est clair qu’il y a des travaux qui peuvent déjà être entamés qui ne touchent pas à la nidification mais quoi qu’il en soit, Matexi respectera toutes les réglementations en vigueur et s’associera avec la ville et le service des travaux pour le démarrage des travaux."

Concernant les occupants du site et du campement barricadé, Matexi rappelle qu’il s’agit d’une propriété privée. Mais le promoteur ne veut pas jeter de l’huile sur le feu.

Des riverains mobilisés : le recours en annulation continue

Certains militants déterminés occupent en permanence le site qu’ils ont transformé en zone verte à défendre.
Certains militants déterminés occupent en permanence le site qu’ils ont transformé en zone verte à défendre. Erik Dagonnier

De leur côté, les riverains, avec Pierre Wacquier du collectif "air de Chartreuse", restent mobilisés pour protéger le site. "La décision du conseil d’Etat concerne uniquement l’urgence de traiter le dossier. Par contre le recours en annulation continue." Les riverains vont interpeller la ville pour qu’elle reprenne le dossier en main.

Chartreuse occupée : une zone verte à défendre

"On souhaiterait que le bourgmestre s’engage, à ne pas déloger par la force les occupants du site qui sont des jeunes écologistes qui souhaitent protéger la zone verte. Ce serait vraiment dommageable pour tout le monde qu’il y ait un accident, qu’il y ait des engins de chantier qui débarquent sur le site avec un risque d’affrontement avec les militants qui sont sur place".

Sur place, les militants organisent des actions de sensibilisation avec les habitants : parade des oiseaux, concerts… Un site Facebook "Chartreuse occupée" a été créé.

La solution serait de proposer à Matexi un échange de terrain

Les riverains proposent une solution : "proposer à Matexi un échange de terrain avec une zone constructible appartenant à la ville, mais qui est en friche, qui est une zone industrielle, une zone qui n’est pas, en tout cas, boisée, moyennant peut-être une compensation financière."

Du côté de la ville, on sent que le dossier est sensible. Il sera évoqué lors du prochain collège.

Balade au Fort de la Chartreuse

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Le conseil d'état rejette l'ultime recours contre le permis du lotissement de la Chartreuse

Regions Liège

Le comité de la Chartreuse annonce un recours contre le permis Matexi

Regions Liège

Articles recommandés pour vous