RTBFPasser au contenu

Cinéma

Par quel miracle deux films belges sont-ils dans la compétition officielle à Cannes ?

A qui sera remise la prestigieuse Palme d’or le 28 mai 2022 ?
14 avr. 2022 à 12:512 min
Par Hugues Dayez

Ce midi, Thierry Frémaux, délégué général du festival, a dévoilé les titres des 18 films en compétition. "Close" de Lukas Dhont et "Tori et Lokita" de Luc et Jean-Pierre Dardenne y figurent. Comment un petit pays comme la Belgique est-il parvenu à imposer deux titres ? Eléments d’explication.

L’an dernier, deux films belges étaient au coude-à-coude pour être sélectionnés : "Les intranquilles" de Joachim Lafosse et "Un monde" de Laura Wandel. Le premier avait été retenu dans la sélection officielle, le deuxième avait dû se contenter de la section parallèle "Un certain regard". Parce que deux films belges francophones, c’est trop et ça concurrence la sélection française des films retenus en compétition.

Le fait que la Belgique développe deux cinémas, le flamand et le francophone, se révèle aujourd’hui un atout. Le festival peut accueillir deux films issus de deux communautés distinctes, parlant des langues différentes.

Les frères Dardenne, Thierry Frémaux les accueille à bras ouverts à chaque nouveau film. "Tori et Lokita", chronique d’un périple de deux mineurs africains non accompagnés en Belgique, est leur neuvième long-métrage successif sélectionné dans la compétition personnelle. A titre personnel, les Dardenne ont déjà remporté deux Palmes d’or (pour " Rosetta " et " L’enfant "), le Grand Prix du jury (" L’enfant au vélo "), le prix du scénario (" Le silence de Lorna ") et le prix de la mise en scène (" Le jeune Ahmed "). D’autres cinéastes, comme Ken Loach ou Michael Haneke, ont aussi remporté deux Palmes d’or, mais personne n’a jamais égalé le palmarès des "frères".

Lukas Dhont, de son côté, a créé l’évènement à Cannes en 2018 en remportant la Caméra d’Or avec le bouleversant "Girl"… C’était dans la section "Un certain regard". Thierry Frémaux, qui s’est sans doute mordu les doigts de ne pas avoir eu le flair de prendre le film en compétition, se rattrape aujourd’hui en accueillant le deuxième film de Dhont dans la sélection officielle. "Close" raconte une amitié entre deux adolescents qui va vivre des temps difficiles.

Les wallons Jean-Pierre et Luc Dardenne vont donc affronter le flamand Lukas Dhont sur la Croisette en mai prochain. Sans faire de pronostic sur le gagnant, il y a déjà un grand vainqueur : le cinéma belge, qui assoit une fois de plus sa renommée à l’échelon international.

Sur le même sujet

17 mai 2022 à 07:12
1 min
06 mai 2022 à 11:36
1 min

Articles recommandés pour vous