Monde

Pakistan: rejet de la candidature de Pervez Musharraf aux prochaines élections

L'ancien général et président Pervez Musarraf souhaite récupérer le pouvoir démocratiquement, cette fois

© DPGFHD - AFP

16 avr. 2013 à 11:05Temps de lecture1 min
Par Belga News

Pervez Musharraf, au pouvoir depuis son coup d'Etat en 1999 jusqu'à sa démission en 2008, était rentré fin mars au Pakistan après quatre ans d'exil afin de participer aux élections du 11 mai. La candidature de l'ancien général avait été rejetée dans trois circonscriptions pour ces élections, mais acceptée à Chitral, petite ville du nord du pays.

Ces opposants avaient toutefois contesté l'approbation de sa candidature à Chitral et porté l'affaire devant la Cour supérieure de Peshawar, grande ville du nord-ouest du pays à la porte de l'Afghanistan voisin.

"Sa candidature a été rejetée par la Cour supérieure. Nous allons interjeter appel", a dit à l'AFP Ahmed Raza Kasuri, avocat de l'ancien président pakistanais confronté à la justice et aux menaces des talibans depuis son retour au pays.

Le "général Musharraf" est mis en cause pour son implication présumée dans les meurtres du chef indépendantiste de la province du Baloutchistan (sud-ouest) Akbar Bugti, en 2006 et de l'ancienne Première ministre Benazir Bhutto en 2007, ainsi que dans le renvoi illégal de juges la même année.

M. Musharraf, 69 ans, est le chef de l'APML (All Pakistan Muslim League), un petit parti politique créé en exil, ne comptant aucun député dans le dernier gouvernement, et qui prône un redressement de l'économie pakistanaise et un renforcement des capacités de l'armée.


Belga

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Pakistan: la justice ordonne l'arrestation de l'ex-président Musharraf

Monde

Articles recommandés pour vous