Pakistan : deux personnes atteintes de schizophrénie échappent à la peine de mort

Pakistan : deux personnes atteintes de schizophrénie échappent à la peine de mort

© FAROOQ NAEEM - AFP

10 févr. 2021 à 09:06Temps de lecture1 min
Par Belga

La Cour suprême du Pakistan a commué mercredi la condamnation à mort de deux détenus souffrant de schizophrénie, dans un jugement qui prend le contrepied d’une décision antérieure et devrait faire précédent.

La plus haute instance judiciaire du pays a estimé que la peine capitale ne devait pas être appliquée aux cas de Kanizan Bibi et Imdad Ali, une femme et un homme qui ont passé respectivement 30 et 18 ans dans le couloir de mort.

Elle les a condamnés à la prison à perpétuité et ordonné leur transfert vers un hôpital psychiatrique. La Cour a aussi demandé à l’administration pénitentiaire de déposer une nouvelle requête en grâce auprès de la présidence pour un autre condamné à mort schizophrène, Ghulam Abbas, emprisonné depuis 15 ans.

La Cour a rendu "un jugement qui fera date", a salué auprès de l’AFP l’organisation Justice Project Pakistan (JPP), qui a fourni une assistance juridique aux trois condamnés. "Nous espérons que les directives détaillées dans le jugement vont imprégner chaque échelon du personnel judiciaire et pénitentiaire, pour que les maladies mentales puissent être détectées et soignées plutôt qu’ignorées et niées."

Le droit international interdit de condamner à la peine capitale les personnes atteintes de déficiences mentale ou intellectuelle. L’ONU a appelé par le passé le Pakistan à s’y conformer.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus