RTBFPasser au contenu

Chronique cinéma

Ouverture des salles de cinéma d’art et d’essai : petit tour d’horizon du programme

Ouverture des salles de cinéma d’art et d’essai : petit tour d’horizon du programme

On l’espérait depuis longtemps maintenant mais ça y est, certaines salles de cinéma rouvrent leurs portes… Et plus précisément les salles d’art et essais à Bruxelles et en Wallonie qui rouvriront leurs portes ce samedi 1er mai dans le cadre de l’action Still Standing for Culture. Des cinémas comme le Cinéma Galeries, le Nova et le Vendôme à Bruxelles mais aussi comme le Caméo à Namur, le Sauvenière à Liège, le Quai 10 à Charleroi et le Plaza à Hotton !

Dans ces cinémas, vous pourrez voir pas moins de 19 films dont 6 films inédits chez nous en Belgique. Juste comme ça, vous pourrez voir au Caméo à Namur et au Sauvenière à Liège des films en avant-première comme "Mandibules" de Quentin Dupieux mais aussi "Drunk" de Thomas Vinterberg, qui vient d’être sacré meilleur film étranger aux Oscars. 

Drunk

Cet excellent film démarre avec cette drôle d’étude scientifique, tout ce qu’il y a de plus sérieuse. Selon la théorie d’un psychologue norvégien, l’homme aurait dès sa naissance un déficit d’alcool dans le sang. Et pour vivre mieux, il faut compenser ce déficit, en d’autres termes, il faut rétablir ce taux d’alcool. Cette étude est prise au pied de la lettre et appliquée rigoureusement par quatre amis professeurs dans un lycée danois. Des potes qui dressent un bilan plutôt mitigé de leur couple, de leur métier, de leur quotidien. Alors que tout va plus ou moins bien débuter dans leur étude pratique de cette théorie alcoolisée, ils vont petit à petit perdre le sens de la réalité et de leur vie !

Présenté comme ça, on pourrait croire que ce film fait l’apologie de l’alcool. Non, il est beaucoup plus malin et plus subtil que ça. Ce drame réalisé par Thomas Vinterberg (à qui l’on doit notamment "La chasse", "Kursk" ou encore "Festen") est porté par Mads Mikkelsen ("La chasse", "Salvation", "Casino Royale" et les pubs pour une marque de bières). Voilà donc un excellent duo pour un film d’abord dédié aux passions (celles qui font de nous des êtres bien vivants) comme celle d’enseigner pour le personnage joué par Mads. Mais ce héros voit sa vie lui échapper, tout comme son couple qui s’étiole. Alors l’alcool va lui donner l’impression qu’il reprend le dessus… l’impression, oui, mais ce n’est pas la réalité.

Car ce film dénonce ça avant toute chose : les apparences, cette fausse réalité. Ce film parle encore de l’amitié et de l’amour. Profond, intelligent, tragi-comique et non bêtement moralisateur, "Drunk" célèbre la vie, nos relations sociales avec une scène finale enchantée et… en chanson !

Loading...

La voix humaine

"La voix humaine", c’est d’abord un texte de Jean Cocteau qui a connu toutes les adaptations possibles et inimaginables, que ce soit au théâtre mais aussi en BD ou à l’opéra. Cette histoire revient sur cette soirée, celle de cette femme qui attend le retour de son amant. De son ex-amant plutôt. Elle attend, elle espère, elle désespère surtout. Elle regarde le temps passer à côté des valises de cet homme qui ne vient pas. Et puis il y a aussi ce chien qui ne comprend pas l’abandon de son maître…

Vous pouvez découvrir ce film de Pedro Almodovar avec l’excellente Tilda Swinton, entre autres, au Cinéma Plaza de Hotton ce 1er mai à 19 heures. Ensuite à 21h15, il y aura le César du meilleur film 2021 soit "Adieu les cons" d’Albert Dupontel. Quant aux moins de 13 ans, ils auront droit à une séance de "Calamity" de Rémi Chayé rien que pour eux ce dimanche 2 mai à 10 heures.

Loading...

"Orca", une nouvelle sortie DVD

Nous sommes au nord de l’Amérique du Nord, dans les eaux glacées de Terre-Neuve, pas loin du Labrador. C’est là que le capitaine Nolan croise la route de Rachel qui est à deux doigts de se faire dévorer par un grand requin blanc. Mais Rachel est sauvée par une orque qui attaque et tue le requin. Véritablement obsédé par ce cétacé à dents, Nolan décide de capturer l’orque. Celle-ci meurt en pleine capture. Son mâle va alors tout faire pour se venger…

Sorti en 1977, le film "Orca" est la réponse italienne au succès des "Dents de la mer" de Steven Spielberg. Comme au début c’est bel et bien un requin blanc qui est tué par l’orque, le producteur Dino de Laurentiis ("Conan le Barbare", "Dune", "Barbarella") l’annonce haut et fort, en guise de surenchère cinématographique : "J’ai mieux à vous proposer qu’un requin, j’ai une orque, nanani nanère ; c’est plus grand, plus fort et plus dangereux !" Emmené par Richard Harris et Charlotte Rampling, ce film reste malgré tout moins sanglant que "Jaws" et plus humain, plus mélo-dramatique. Il est disponible en DVD et Blu-ray chez Studio Canal !

Articles recommandés pour vous