RTBFPasser au contenu
Rechercher

Info

Ottignies Louvain-la-Neuve : l’amertume du MR contraint de rester dans l’opposition

A Ottignies Louvain-la-Neuve, le réformateur Nicolas Van Der Maren espérait reprendre l’écharpe maïorale de l’Ecolo Julie Chantry. C’était sans compter sur la réconciliation entre partenaires actuels de la majorité. Le conseiller et ses collègues libéraux
03 févr. 2022 à 16:00Temps de lecture2 min
Par Jean-Claude Hennuy

Déception, amertume et colère : voilà l’état d’esprit des élus libéraux d’Ottignies Louvain-la-Neuve (OLLN2.0), contraints de rester dans l’opposition après la réconciliation entre partenaires actuels de la majorité Ecolo-CDH (Avenir)-PS.

La réconciliation surprise de la coalition ne permettra pas au MR, dans l’opposition depuis 22 ans, de ravir la place d’Ecolo dans l’exécutif communal. "Nous sommes déçus", explique Nicolas Van Der Maren, le chef de file MR convaincu de reprendre le mayorat et d’acter le renversement de majorité lors du conseil communal extraordinaire de ce vendredi soir. "Mais je tiens à préciser que je suis surtout déçu pour les habitants. Nous voulions améliorer la gestion de cette commune. C’était une opportunité pour nous, après 22 ans d’opposition, de donner une nouvelle impulsion à cette commune. Car la coalition actuelle, tiraillée et déchirée, n’a pas pu faire avancer une série de dossiers. Les partenaires d’Ecolo nous avaient appelés. CDH et PS se plaignaient de la manière dont les choses évoluaient dans la majorité, tant sur la forme que sur le fond. Ces partenaires nous ont tendu la main et nous avons saisi l’opportunité pour proposer une autre politique, pour freiner une fiscalité croissante et pour faire avancer des dossiers urbanistiques qui stagnaient. Ce vendredi soir, nous voterons la motion de méfiance (constructive), mais il est évident que nous n’en attendons plus rien. La confiance est rompue avec le CDH et le PS. Ils ont retourné leur veste. Nous allons donc poursuivre notre travail d’opposition et nous entendons bien gagner les prochaines élections".

Enjeux supra-communaux

Tout en dénonçant la marche arrière du CDH et du PS, le MR dénonce aussi l’intervention des présidents de partis dans cette crise politique locale. "Nous regrettons l’intervention des présidents de partis, et principalement au niveau d’Ecolo", précisent les élus réformateurs d’Ottignies Louvain-la-Neuve. "Il y a eu des marchandages entre présidents de partis pour assurer le maintien d’Ecolo à la tête de la commune". Et de rappeler que les Verts tiennent à conserver leur bastion dans une province largement dominée par les réformateurs. "Ottignies Louvain-la-Neuve est une île verte au milieu d’un océan bleu (du Brabant wallon)" avait coutume de dire l’ancien bourgmestre Ecolo Jean-Luc Roland.

"Sur le plan stratégique, je ne pense pas avoir fait d’erreur", estime Nicolas Van Der Maren. "Je n’ai pas de regret. Mais aujourd’hui, l’image de la politique en prend un coup. Je n’attends rien du conseil communal de ce vendredi. Nous allons mener une opposition constructive. Je suis déçu, mais j’en sortirai plus fort", précise le jeune élu. Restera un défi de taille aux différentes formations : trouver les moyens de reprendre le travail dans un climat serein. Nul doute qu’il faudra du temps !

 

 

 

 

 

Sur le même sujet

Ottignies-Louvain-la-Neuve : Michaël Gaux (Avenir), futur échevin des finances et président du CPAS

Régions Brabant wallon

Fin du psychodrame politique à Ottignies-LLN : la motion de méfiance est rejetée, la majorité Ecolo/CDH/PS reste en place

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous