RTBFPasser au contenu

Régions Brabant wallon

Ottignies-LLN : Ecolo conserve provisoirement la compétence des finances promise au cdH

L'échevin Ecolo Philippe Delvaux s'occupe toujours des finances, en attendant le transfert de cette compétence à un membre du groupe Avenir.
15 févr. 2022 à 15:241 min
Par Hugues Van Peel

A Ottignies-Louvain-la-Neuve, après le rejet de la motion de méfiance visant le collège, la vie politique a repris son cours. Remise en selle, la majorité Ecolo/Avenir (cdH)/PS s’est replongée dans ses dossiers en prévision du prochain conseil communal le 22 février. Et l’échevin Ecolo Philippe Delvaux s’occupe toujours des finances.

Il y a deux semaines, lorsqu’ils ont annoncé leur réconciliation, les partenaires de la majorité ont pourtant indiqué que cette compétence stratégique et très sensible serait transférée au groupe Avenir. On évoquait alors un "geste fort" concédé par Ecolo en gage de la confiance restaurée.

Mais il semble que le groupe Avenir ne soit finalement pas si pressé de récupérer cette matière. Les échevins Benoît Jacob et Nadine Fraselle ont déjà fort à faire avec leurs compétences respectives. Et la présidente du CPAS, Marie-Pierre Lambert-Lewalle, ne souhaite pas non-plus s’en occuper.

Une double casquette?

La présidente du CPAS a de toute façon l’intention de s’en aller bientôt. Son parti lui cherche un(une) remplaçant(e). Quand ce sera fait, il faudra adopter un avenant au pacte de majorité pour officialiser la désignation du successeur. La compétence des finances serait transférée à cette occasion. Le(la) futur(e) président(e) du CPAS hériterait donc d’un portefeuille supplémentaire au sein du collège.

D’ici là, en principe, l’échevin Ecolo Philippe Delvaux n’aura cependant plus la même liberté d’action. Conformément aux engagements pris par Ecolo, Avenir et le PS, un comité d’experts composé de représentants des trois partis de la majorité sera prochainement mis en place, avec pour mission d’examiner les dossiers importants qui concernent les finances et le budget et d'assurer une meilleure collégialité des décisions. Le mécanisme, qui s’apparente à une tutelle, permettra donc au groupe Avenir d’avoir son mot à dire sur la gestion des finances communales, en attendant de récupérer pleinement cette compétence.

Sur le même sujet: JT 03/02/2022

Sur le même sujet

12 mars 2022 à 06:08
1 min

Articles recommandés pour vous