RTBFPasser au contenu

Le Scan

Opter pour une pompe à chaleur, est-ce toujours une bonne idée ?

24 mai 2022 à 04:00 - mise à jour 25 mai 2022 à 04:113 min
Par Valentin Boigelot avec Maurizio Sadutto

Se chauffer coûte de plus en plus cher. Que ce soit le gaz, le mazout ou l’électricité, tout augmente et les factures, au bout du compte, sont très salées. Alors une question se pose : faut-il changer son système de chauffage et opter pour une pompe à chaleur ? Le Scan a enquêté et la réponse n’est pas si évidente.

Les pompes à chaleur sous la loupe

Le Scan

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Chaudière au gaz, au mazout ou à l’électricité, les prix ont littéralement explosé cette année… Alors, faut-il investir dans un autre type de chaudière ?

Les pompes à chaleur semblent être une excellente alternative. Elles puisent la chaleur dans le sol ou dans l’air extérieur… On en finirait alors avec des factures qui dépendent très fortement des prix de l’énergie.

On se demande donc si les pompes à chaleur en valent la peine. Notre premier rendez-vous est chez un vendeur. Et les pompes à chaleur qui remportent le plus de succès sont hybrides. Elles proposent soit du chauffage au gaz, soit du chauffage par pompe à chaleur selon les températures extérieures.

Marc Vande Vreken est administrateur dans cette entreprise, il nous explique : "Une pompe à chaleur est plus économique qu’une chaudière tant qu’on a des températures positives. Une fois qu’on a des températures négatives, c’est la chaudière au gaz qui devient plus intéressante que la pompe à chaleur. Et donc, elle mixe les deux. Elle va travailler rien qu’à la pompe à chaleur et à l’électricité, ou rien qu’au gaz, ou encore aux deux."

Et pour quelqu’un qui se chauffe au mazout et qui voudrait changer ? "Il faut mettre une pompe à chaleur classique, air-eau, mais là il faut mettre de grosses puissances, donc les prix sont plus élevés que les chaudières hybrides…"

Un coup de pouce bienvenu

Dans tous les cas, comptez un minimum de 10.000 euros pour une pompe à chaleur d’entrée de gamme. Les prix, toutefois, peuvent s’envoler : c’est jusqu’à 25.000 euros selon les besoins de votre habitation.

10.000 euros d’investissement, c’est donc le prix minimum pour une pompe à chaleur. Mais en réalité, elle ne vous coûtera pas autant car il existe des primes, et ces primes peuvent parfois représenter un sacré montant.

Loading...

Dans cette entreprise, on décroche des primes à la rénovation pour les clients, et lorsqu’il s’agit de pompes à chaleurs, on parle en milliers d’euros. Pour la Flandre et Bruxelles, par exemple, on peut compter jusqu’à 4000 voire presque 5000 euros de primes.

Robin du Parc est l’un de ces "chasseurs" et nous donne un aperçu de ce que ces sommes peuvent représenter : "Si on pense à un prix d’achat de 10.000 euros par exemple, on va aller entre 40% et presque 50% du coût qui sera subventionné. Et quand on est en Wallonie, en fonction du type de pompe à chaleur et de la fiscalité d’une personne, on va obtenir entre 500 et 6000 euros de primes."

L’isolation avant tout

Bref, grâce aux primes, vous pouvez espérer installer une pompe à chaleur pour 5000 euros. Ça, c’est pour l’investissement. Reste à savoir ce que ça peut vous rapporter. Pour le savoir, nous avons donné rendez-vous à un spécialiste en la matière : il travaille pour Test-Achats et il étudie si ça vaut la peine d’investir dans un mode de chauffage alternatif.

La première chose à faire, ce n’est pas de remplacer son système de chauffage, mais de réduire drastiquement les besoins en énergie.

Philippe Mercier est expert en matière de consommation d’énergie. Pour lui, malgré les primes actuelles, investir uniquement dans une pompe à chaleur peut être un mauvais calcul : "La première chose à faire, ce n’est pas de remplacer son système de chauffage, mais de réduire drastiquement les besoins. Cela passe par l’isolation des façades, des toits et des sols. Si on veut obtenir la même réduction de consommation d’énergie, on va devoir dépenser entre deux à quatre fois moins si on place ça dans l’isolation, comparé à changer sa chaudière ou son système de chauffage."

Et ce n’est pas tout. Dans certains cas, le risque est même de payer plus cher ses factures avec une pompe à chaleur. Car ces pompes fonctionnent avec de l’électricité, et le prix de l’électricité a lui aussi fortement augmenté.

Sur le même sujet

03 mai 2022 à 10:28
3 min
30 mars 2022 à 10:02
3 min

Articles recommandés pour vous