RTBFPasser au contenu

Le 8/9

Ophélie Fontana, marraine de Think Pink, livre un témoignage émouvant sur la lutte contre le cancer

Ophélie Fontana en rose pour Think Pink

Le 8/9

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

07 oct. 2021 à 14:012 min
Par François Saint-Amand

La présentatrice du JT de la RTBF pose en une du dernier Ciné Télé Revue pour sensibiliser au dépistage du cancer du sein. Elle s’est confiée à l’hebdomadaire sur le décès bouleversant de sa mère, survenu en 2017.

Le mois d’octobre, synonyme de prévention face au cancer du sein, marque chaque année le calendrier de la santé publique. 1 femme sur 8 en Belgique est concernée par cette tumeur.

Ophélie Fontana est ambassadrice de cette campagne visant à sensibiliser les femmes au dépistage de cette maladie et à collecter des fonds pour faire avancer la recherche. En octobre 2021, elle a posé pour l’occasion en pull en laine rose fuchsia, couleur de l’opération, avec col bateau assorti à un jean clair.

Elle a elle-même été confrontée indirectement au cancer. Sa maman est en effet décédé d’un cancer du poumon avancé, en juin 2017 à l’âge de 62 ans, un mois après le terrible diagnostic. Son message est donc clair : faites-vous dépister, peu importe l’âge !

Affronter la maladie

"Après la naissance de ma fille Léa, j’ai eu un papillomavirus. Cela a été traité à temps, j’ai subi une intervention et tout va bien depuis, mais j’ai pris conscience de l’importance du dépistage. Le vrai choc est arrivé quand j’ai appris le cancer de ma maman en mai 2017" confie Ophélie Fontana dans les colonnes du Ciné Télé Revue"Cette annonce a été la douleur la plus intense de ma vie. Comme je suis fille unique, j’ai senti une lourde responsabilité sur mes épaules. Je me suis posé des tas de questions et j’ai pris conseil auprès de spécialistes. Même quand on reçoit un diagnostic comme ça, on se dit que les miracles existent, qu’il y a peut-être une chance infime de guérison. J’ai estimé qu’il fallait rester dans le combat. Je devais être là pour elle 24 heures sur 24, profiter de tous nos instants".

Rester au chevet de sa maman a permis à Ophélie de mieux comprendre l’évolution et les traitements de la maladie, mais ne lui a cependant pas permis de vivre l’issue fatale avec plus de quiétude : "On n’est jamais prêt à affronter le deuil. Je n’étais pas prête à perdre ma maman avant mes 40 ans. Elle n’avait jamais eu de problèmes de santé, j’avais l’impression qu’elle serait toujours là pour moi".

Osez faire le dépistage

Ophélie Fontana espère que son témoignage servira de déclic à toutes les femmes qui hésitent encore à se faire dépister, d’autant plus que le cancer du sein est la tumeur la plus répandue chez la femme et que le mammotest est gratuit entre 50 et 69 ans.


►►► À lire aussi : Revivez l’élimination de Bruno des "12 Coups de midi", le plus grand champion des jeux télé au monde


"Quand on se soumet au mammotest, cela peut faire peur parce qu’on côtoie de près la maladie. Mais c’est le meilleur moyen de l’éviter. Plus un cancer est diagnostiqué tôt, plus les chances de guérison sont grandes. De grâce, ne procrastinez pas !" déclare-t-elle au Ciné Télé Revue. "Face à la maladie, le temps compte : six mois peuvent tout changer. Je viens d’aller faire mon bilan mammographique. Alors oui, j’y suis allée avec une appréhension mais quel sentiment de soulagement, de liberté, de bonheur quand on en ressort et quelle prise de conscience que la vie est précieuse ! Prenez le temps de prendre soin de vous ! C’est capital et c’est aussi un geste d’amour pour nos proches".

Loading...
Martin Godfroid

Plus d’infos sur la télévision dans le Zap télé

Pour plus d’informations sur les buzz ou les flops en télévision, suivez le Zap télé dans Le 8/9 tous les jours de la semaine en radio sur VivaCité et en télévision sur La Une.

Articles recommandés pour vous