RTBFPasser au contenu

Scène - Accueil

Opéra du Rhin: Ariane et Barbe-Bleue et la nouvelle saison mettent la mythologie à l'honneur

Opéra du Rhin: Ariane et Barbe-Bleue et la nouvelle saison mettent la mythologie à l'honneur
27 avr. 2015 à 07:402 min
Par AFP Relax News

"Ariane et Barbe-Bleue", oeuvre de 1907 de Paul Dukas rarement jouée en France, trouve son origine dans le célèbre conte de Charles Perrault. Mais à cette source s'en ajoutent d'autres, notamment les mythes d'Ariane, de Thésée et du Minotaure.

Prenant des libertés avec le livret de la pièce de Maurice Maerterlinck, la mise en scène d'Olivier Py, le directeur du Festival d'Avignon, tisse des rapports étranges entre les femmes prisonnières de Barbe-Bleue, et Ariane, la dernière de ses épouses, tentant en vain de libérer les autres.

"Les femmes sont victimes, certes, mais le fait de refuser de sortir de leur geôle démontre une fascination pour leur bourreau. On est dans un rapport qui pourrait être consenti et non subi. Le spectateur est lui-même pris à partie dans un rôle de victime ou de tortionnaire", selon Pierre-André Weitz, le directeur des décors et costumes.

Parmi les huit nouvelles productions de la saison 2015-2016 figure "Penthesilea", opéra contemporain composé par Pascal Dusapin et mis en scène par Pierre Audi, d'après la pièce de théâtre du romantique allemand Heinrich von Kleist.

Coproduit avec l'Opéra de Bruxelles, qui l'a déjà joué du 31 mars au 18 avril, "Penthesilea" fêtera sa première française en ouvrant la saison de l'OnR avec des représentations du 26 au 30 septembre 2015 à Strasbourg, puis le 17 octobre à La Filature de Mulhouse.

Il sera toujours question de mythologie en octobre-novembre avec "Pénélope", de Gabriel Fauré, une autre mise en scène d'Olivier Py, et "Idomeneo", de Mozart, en mars-avril 2016.

Deux autres nouvelles productions sont consacrées à des oeuvres de Verdi, dont "La Traviata", un classique du répertoire, de décembre à janvier 2016, et "Don Carlo", en clôture de la saison.

Deux créations françaises seront aussi à l'affiche: pour le jeune public notamment, "Cendrillon", d'Ermanno Wolf-Ferrari, entre décembre et janvier 2016, et une rareté, "Das Liebesverbot" ("La Défense d'aimer"), opéra-comique écrit par Richard Wagner dans sa jeunesse, en mai-juin 2016.

Enfin "L'Affaire Makropoulos", opéra fantastique du compositeur tchèque Leos Janacek, mis en scène par Robert Carsen, sera joué en février prochain. Il s'agit d'une coproduction entre l'OnR, le Staatstheater de Nuremberg (Allemagne) et le prestigieux Opéra de Venise.

Au total, entre les opéras, les ballets, les récitals et autres concerts, l'OnR comptera environ 190 levers de rideau la saison prochaine.

L'Opéra national du Rhin est géré par les villes de Strasbourg, Colmar et Mulhouse, qui ont chacune leur lieu de création. L'OnR a accueilli cette saison plus de 100.000 spectateurs avec un taux de remplissage moyen de 90%, dont 30% de jeunes et 20% d'étrangers.

Articles recommandés pour vous