Open d'Australie

Open d'Australie - Elise Mertens : "Mentalement, je voulais vraiment gagner"

Elise Mertens (WTA 32) pictured in action during a women's singles first round game between Belgian Mertens (WTA 27) and Spanish Muguruza (WTA 58) at the 'Australian Open' tennis Grand Slam, Tuesday 17 January 2023 in Melbourne Park, Melbourne, Australia.

© Belga

Temps de lecture
Par Belga (édité par Giovanni Zidda)

Elise Mertens (WTA 32) était satisfaite, mardi à Melbourne, d'avoir réussi à franchir le premier tour à l'Open d'Australie. Dans la Margaret Court Arena, en premier match de la journée, la Limbourgeoise, 27 ans, tête de série N.26, a battu pour la première fois de sa carrière l'Espagnole Gabrine Muguruza (WTA 73), 29 ans, ancienne N.1 mondiale et finaliste de l'édition 2020. Elle s'est imposée 3-6, 7-6 (7/3), 6-1.

"Je suis surtout très heureuse d'avoir remporté le deuxième set", a-t-elle souri après sa qualification. "Elle a pratiqué un tennis très solide durant ces deux premières manches. J'ai démarré un peu lentement, mais tout le mérite lui en revenait. J'ai toutefois senti après la perte du premier set que mon niveau s'améliorait, Je suis vraiment rentrée dans la partie et j'ai commencé à réduire mon nombre de fautes directes et à arrêter de lui donner des points gratuits.

J'ai vraiment trouvé un meilleur équilibre entre l'agressivité et la patiente. Et dans le troisième set, je pense qu'elle s'est mise à souffrir physiquement, avec une toux ou un truc du genre. Pour ma part, je me sentais bien. Mentalement, je voulais vraiment gagner. Donc, oui, c'était une victoire importante".

Il a fait également très chaud mardi à Melbourne, plus de 35 degrés en début d'après-midi, contraignant les organisateurs à suspendre les matches disputés sur les courts non pourvus de toit pendant trois heures.

Elise Mertens, cela dit, avoue ne pas avoir été trop perturbée par ces conditions climatiques. "En ce qui me concerne, il n'y avait pas de problème", a-t-elle expliqué.

"J'ai fait beaucoup de fitness durant ma préparation hivernale, jusqu'à quatre heures par jour. Je pense que j'aurais même pu disputer un set supplémentaire si cela avait été nécessaire. J'ai surtout tâché de me concentrer sur mes premières frappes. Il commençait à faire de plus en plus chaud, c'est vrai, mais personnellement, je ne ressens pas trop la chaleur. J'ai fait en sorte de boire beaucoup, des boissons isotoniques et de mâcher des gommes gélifiées. Bref, j'étais prête".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous