RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

"On ferme ! Et c’est double peine" : L’orchestre philharmonique de Liège en colère après le Codeco

03 déc. 2021 à 16:10Temps de lecture1 min
Par Anne Poncelet, Martial Giot

Pour une partie du secteur culturel, les mesures du Codeco de ce vendredi sont reçues comme un coup de massue. Les spectacles restent autorisés mais pour moins de 200 personnes, avec la distance et le masque. Pour Daniel Weissmann, le directeur général de l’OPRL, l’Orchestre philharmonique de Liège, dont la salle accueille un millier de spectateurs,  il n’y a pas d’alternative : "Ce n’est pas compliqué. Nous, on ferme. J’ai plus de 4000 personnes qui avaient réservé d’ici Noël, pour des concerts grand public. Je vais être obligé de tout annuler. Je ne vais pas faire un tri de 75 pourcents du public, c’est impossible".

Pour continuer à nous mettre à genoux, il n’y a pas mieux

"C’est vraiment la double peine, car ce n’est pas un cas de force majeure, il faut payer les artistes – et c’est la moindre des choses – , que je rembourse la totalité de la billetterie. Pour continuer à nous mettre à genoux, il n’y a pas mieux. Tout cela en laissant l’Horeca ouvert, on ne comprend plus."

Le directeur de l’orchestre estime que la décision, pas assez claire, est venue trop tardivement. "Pour nous, elle a des conséquences graves, poursuit Daniel Weissmann. On est déjà un peu à genoux, on recommençait à peine à souffler et on nous referme… De grandes salles comme les nôtres, avec des salariés, on est puni deux fois. On continue à payer mais on ne peut plus jouer. On perd tout : le tax shelter, la billetterie, les partenaires. On a près de 130 salariés…

À nouveau, c''est l’incertitude. Ce qui rend la nouvelle encore plus compliquée à gérer. "Ça peut nous mener jusqu’en juin, craint, découragé, le directeur du Philharmonique. Je ne sais comment on va tenir. On va vivoter en attendant que ça s’arrange"

Articles recommandés pour vous