RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Podcasts Sport

On connait nos Classiques - Giro 2022 : "Les maladies ont joué un grand rôle dans le dynamisme"

On connait nos Classiques

S3 Giro 2022 Episode 4

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

"On connait nos Classiques" et même le Giro ! Dernier rendez-vous pour la Team cycliste RTBF avec cette 105e. édition du Tour d'Italie !

L'occasion de débriefer la troisième semaine et de tirer le bilan. Celui du vainqueur, Jai Hindley, évidemment, mais aussi celui des belges. Les avis de Laurent Bruwier, Gérard Bulens et Jérôme Helguers. Comme à chaque fois, analyse complète à écouter et à découvrir dans le podcast.

En un seul mot ce Tour d'Italie 2022, c'était ? "C'était... boomerang, en référence au vainqueur" souligne Jerome Helguers. "Le premier vainqueur australien du Giro. On l'avait vu très à l'avant du Giro 2020. Il avait terminé finalement à la deuxième place, alors qu'il était parti sur le chrono final... avec le maillot rose sur les épaules. Puis après cela, c'était un peu le trou noir, le vide d'une saison 2021 assez catastrophique, notamment à cause d'un enchaînement de blessures. Et, donc en 2022, il est de retour ! En ayant changé d'équipe, pour rejoindre l'équipe Bora, et je pense, qu'à partir de maintenant, il a la réponse. Il peut faire des résultats sur les Grands Tours et on devrait logiquement le voir, plus régulièrement, aux avant-postes sur les courses à étapes."

Loading...

"Pschitt" sourit Laurent Bruwier. "A cause du bouchon de prosecco... Non, plus sérieusement, parce que je m'attendais a beaucoup plus de spectacle. On en avait eu dans les éditions précédentes. Et la, on a eu seulement du spectacle dans l'avant-dernière étape sur les trois derniers kilomètres. Cela valait le coup de voir le numéro des Bora et de Jai Hindley. Mais, au niveau sportif, la perte de Romain Bardet a changé beaucoup de choses. Et, finalement, on a pas eu de vraie grosse bagarre."

"Grandiose" conclut Gérard Bulens. "Franchement parce que la convivialité et la proximité du public avec les favoris, pour l'étape finale de ce Giro dans les Arènes de Vérone, j'ai trouvé cela grandiose. Mais, il faut, en effet, souligner que c'était un Tour 'après Covid'. Les maladies de Romain Bardet, Simon Yates, Joao Almeida et Richie Porte, pour ne citer que ceux-là, ont joué un très très grand rôle dans le dynamisme de ce Giro. Je pense que ces quatre coureurs la auraient pu justement mettre le feu à la montagne !"

Pour le bilan belge, il est satisfaisant ! "On a eu des victoires d'étapes, ce n'est pas le cas dans tous les Grands Tours" estime Gérard Bulens. "On a vu quelques jeunes qui ont osé se montrer. Avec Sylvain Moniquet. Avec aussi Mauri Vansevenant, qui doit encore grandir un peu. Et puis avec Harm Vanhoucke, qui a du lui quitter ce Tour avant la fin, et qui doit, surtout, travailler sa descente et oublier les évènements tragiques qu'il a connu."

"Vu le casting belge au départ de ce Giro 2022, je pense qu'avec deux victoires d'étapes",
précise Jerome Helguers, "on peut être satisfait."

Et Laurent Bruwier de terminer avec le sourire, "deux victoires avec quatorze belges au départ, si on garde ce quota la pour le Tour de France et les autres épreuves, on sera toujours ravi !"

Abonnez-vous à notre podcast "On connaît nos Classiques"!

Pour ne rater aucun épisode, abonnez-vous au podcast. Ecoutez, REECOUTEZ. Partout, TOUT LE TEMPS

  • sur la plate-forme Auvio, cliquez sur le lien ci-dessous.
  • Sur Apple Podcasts (si vous possédez un appareil Apple ou un PC) ou sur Pocket Casts (si vous possédez un appareil Android ou Apple) cliquez sur les boutons ci-dessous. Vous pourrez vous abonner et recevoir (si vous le désirez) une notification à l’arrivée de chaque nouveau contenu.
  • Sur les autres applications de podcast, cliquez sur le bouton Abonnez-vous via Flux RSS, copiez le lien qui apparaît et collez-le dans votre application podcast.
Loading...

Articles recommandés pour vous