RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les ambassadeurs

On a testé pour vous : la Tarte Al D'jote

Loading...

Pascal Laroche, notre ambassadeurs du Brabant wallon, s'est penché sur la préparation de cette tradition nivelloise !

Un peu d'histoire

© Tous droits réservés

Les premiers écrits sur la présence d’une tarte au fromage à Nivelles remontent à 1218. Il s’agissait d’une simple pâte : de l’eau et de la farine sur laquelle on mettait d’autres choses pour se nourrir.

On parle alors de l’abbesse de Nivelles, Dame Gertrude, qui avait coutume le 4 mai d’aller distribuer à manger à la petite noblesse et ensuite à toute la population nivelloise. C’était un acte de charité.

C’est ainsi que tous les ans, au "Catamai" comme on dit en patois nivellois, au quatre de mai, les membres de la confrérie vont distribuer des D'jotes et de la bière dans les maisons de retraite. 

La préparation de la tarte !

© Tous droits réservés

Sur une pâte à pain, faite de farine, d’eau, de levain, de beurre et d'œufs, on dépose la "Makayance". C'est une préparation constituée de bétchèye, un fromage de vache au lait écrémé, auquel on ajoute du beurre, des œufs, du persil, des oignons, et... encore du beurre. N'oubliez pas : la D’jote ! C’est le nom en patois nivellois que l’on donne à la bette, ces grandes feuilles d’épinards.

Au moment du service, on ajoute encore sur la tarte une bonne dose de beurre, car à Nivelles on dit : BI T’CHAUDE, BI BLETTE, QUE L’BURE DESCGLETE ! Bien chaude, bien mûre, que le beurre dégouline... ou encore : ON N’A JAMAIS STRONER AVEC DU BURE : on ne s’est jamais étranglé avec du beurre.

La confrérie

© Tous droits réservés

La confrérie est créée en 1980 par une bande d’amis nivellois ! Elle entretient les us et coutumes de cette bonne vieille Ville de Nivelles et met en valeur la tarte Al D’jote !

55 chevaliers se répartissent en 5 commanderies. On y rentre par parrainage, il faut 2 parents. L'apprentissage dure deux ans. 

Une des particularité de la confrérie est d’être opérative. Elle travaille sur un produit non fini, qui est sans cesse gouté et amélioré ! Chaque mois, on goûte le produit, on le critique et on travaille à son amélioration.

L'octroi des Labels de Qualité ne peut être laissé au hasard

© Tous droits réservés

Sous le palais de ces spécialistes, la tarte va immédiatement se révéler excellente, bonne ou mauvaise. Le fromage peut être agréablement " fait " ou " trop jeune " ou encore " pas assez travaillé " ... Les oignons ou les légumes trop pressés peuvent conférer un caractère d'amertume ou un goût suret alors que, s'ils sont finement hachés, ils s'harmonisent au fromage et donnent une délicieuse makayance. L'assaisonnement est-il trop ou pas assez prononcé ? La pâte est-elle une vraie pâte à pain ou malheureusement feuilletée ou, pire encore, sucrée ?

 

Philippe, l’écolâtre, se charge de diffuser la bonne pratique de préparation de la tarte al D’jote. Il cultive les bettes dans son jardin. Il n’a jamais acheté une tarte al D’jote et ses parents non plus. Il l’a toujours préparée lui-même. 

Pour toute information supplémentaire

Sur le même sujet

On a testé pour vous les chocolats "Arnaud Champagne"

Les ambassadeurs

On a testé pour vous la Biscuiterie de Thorembais-Saint-Trond

Les ambassadeurs

Articles recommandés pour vous