RTBFPasser au contenu

Omicron : les risques de contaminations au Covid-19 doublent dans un avion

Mom &#38 ; daughter in protective face masks cleaning the seat-back TV screen with disinfectant surface wipe while travelling on the airplane
24 déc. 2021 à 11:56 - mise à jour 24 déc. 2021 à 13:402 min
Par Nesrine Jebali

Le variant Omicron continue son expansion à travers le monde. Il est désormais admis que le variant Omicron se répand à toute vitesse, beaucoup plus vite que le variant Delta. Un voyageur a deux à trois fois plus de chances d’attraper le virus au cours d’un vol, c’est ce que révèle le média américain, Bloomberg.

David Powel, ancien médecin en cher d’Air New Zealand et conseiller médical de l’IATA, l’association internationale du transport aérien, au média américain, explique que le risque de contamination a augmenté dans tous environnements. Il est alors normal, que le risque de contamination augmente également dans les avions. Et ce, bien que ceux-ci possèdent des filtres à air de très bonne qualité.


►►► À lire aussi : Le variant Omicron représente 41% des tests positifs en Belgique : "On s’attend à avoir dépassé les 50% au cours du week-end"


Quelques recommandations

Respecter les gestes barrières et tenter d’éviter d’enlever le moins possible le masque, c’est ce que préconise le conseiller médical interviewé par Bloomberg.

Jamais un steward ou une hôtesse de l’air ne va vous interdire de vous alimenter ou de vous hydrater pendant un vol. Toutefois, il est recommandé aux passagers d’éviter de tous se démasquer en même temps. Si c’est le cas, plus aucune barrière existe et les risques de contaminations sont beaucoup plus élévés. Le port du masque joue donc un rôle essentiel dans la transmission du Covid-19.

© Tous droits réservés

On nous dit souvent qu'il faut respecter la distanciation sociale. Mais évidemment, dans un avion, c'est compliqué. C’est pourquoi le port du masque a toute son importance comme on l’a précisé ci-dessus. Mais sachez, qu'il existe tout de même un endroit " légèrement plus safe" dans cet appareil avec plus d'espace pour les voyageurs. Il s’agit de la première classe. "Il y a davantage d’espace qu’en classe économique", explique David Powel.

 

 

 

Un risque néanmoins plus faible qu’ailleurs

Quoi qu’il soit, il est important de souligner que le risque de transmission reste bien plus faible que dans les endroits noirs de monde tels que les centres commerciaux par exemple.

Il a même été observé, toujours d’après Bloomberg, que les vols des compagnies aériennes ont moins été propices à la propagation que d’autres environnements intérieurs comme l’horeca, les boîtes de nuit, etc.

En cas de voyage dans les prochaines semaines, il faut donc rester prudent, attentif et rigoureux pour éviter de propager le dernier variant connu du Covid-19.

Et pour mettre toutes ses chances dans le même panier et protéger un maximum les autres voyageurs, le médecin rappelle que " la plus grande protection que l’on puisse s’offrir c’est d’être vacciné et boosté. Si vous décidez de porter un masque spécial, un chirurgical ou en tissu ou bien si vous décidez de ne carrément ne pas prendre l’avion, c’est sans doute inférieur à l’avantage que vous obtiendrez en état totalement vacciné".

Omicron : moins dangereux mais plus contagieux

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

27 déc. 2021 à 23:04
6 min
24 déc. 2021 à 20:18
1 min

Articles recommandés pour vous