RTBFPasser au contenu

Monde

Omicron au Royaume-Uni: des prévisions alarmistes mettent les fêtes de fin d’année sous pression

Royaume-Uni / Nombre record de cas Covid à cause dOmicron

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 déc. 2021 à 12:00 - mise à jour 19 déc. 2021 à 12:182 min
Par Corentin Laurent

Les hôpitaux britanniques retiennent leur souffle alors que les scientifiques qui conseillent le gouvernement d’Outre-Manche font état d’un rebond de l’épidémie inquiétant. Le nouveau variant Omicron est au centre de toutes les préoccupations, 10.000 nouveaux cas ont été confirmés au Royaume-Uni alors que les contaminations quotidiennes au Covid-19 ont dépassé les 90.000 infections ce samedi. Omicron prolifère particulièrement dans la capitale, Londres, où il représente 8 infections sur 10.

La question, désormais, est de savoir si de nouvelles restrictions sanitaires seront décidées avant les fêtes. Le secrétaire d’Etat à la Santé et à la Protection sociale, Sajid Javid, était sur le plateau de la BBC ce matin, "il n’y a aucune garantie dans cette pandémie", a-t-il répondu lorsque l’on évoque la possibilité de nouvelles mesures. Il a cependant précisé que les conseils du SAGE, le groupe d’experts qui conseille le gouvernement, ne seraient pas suivis : "Je ne pense pas qu’il serait approprié que le gouvernement le prenne au pied de la lettre", a-t-il ajouté. C’est une "analyse qui donne à réfléchir" et "nous la prenons très au sérieux", a précisé Sajid Javid.

Pas de nouveau confinement donc, mais le secrétaire d’Etat appelle à la prudence, en particulier lors des fêtes de fin d’année.

Des prévisions alarmistes

Les recommandations des scientifiques britanniques ne seront pas appliquées dans un premier temps, pourtant selon eux, les infections pourraient bondir de 600.000 à 2 millions de contaminations chaque jour. Dans ce cas de figure les hospitalisations pourraient culminer entre 3000 et 10.000 nouveaux patients chaque jour, rapporte le Guardian. Avec entre 600 et 6000 décès quotidiens, alertent les scientifiques.

Dans ce contexte, le SAGE urge le gouvernement à réintroduire de nouvelles mesures rapidement. "Le moment choisi pour de telles mesures est crucial. Retarder jusqu’en 2022 réduirait considérablement l’efficacité de telles interventions et rendrait moins probable qu’elles empêchent une pression considérable sur les établissements de santé et de soins", argumentent-ils dans le procès-verbal d’une réunion qui s’est tenue cette semaine et consulté par le Guardian.


►►► "Bouffonerie", "Il doit partir"… La crise s’aggrave pour Boris Johnson, qui a perdu son ministre du Brexit


Introduire de nouvelles mesures ne sera cependant pas une sinécure pour l’exécutif. Le Premier ministre Boris Johnson fait face à une forte opposition à l’instauration de nouvelles mesures dans ses rangs, si bien que 100 de ses députés se sont opposés à lui qu’il a présenté son "plan b" la semaine dernière. En réaction, les partis d’opposition ont demandé à Boris Johnson de faire fi de cette rébellion interne avec, si besoin, le soutien des députés travaillistes.

Sujet du journal télévisé du 13 décembre 2021

Articles recommandés pour vous