RTBFPasser au contenu

Belgique

Olivier Maingain: "Charles Michel fait le lit de l'extrême-droite"

Olivier Maingain: "Charles Michel fait le lit de l'extrême-droite"
10 mai 2012 à 11:07 - mise à jour 10 mai 2012 à 11:512 min
Par Alain Lechien

Le président du FDF Olivier Maingain s’en prend durement à ses ex-alliés du MR dans une interview publiée par Knack cette semaine. Selon lui, le discours de ce parti s’adresse désormais principalement à une seule classe sociale : les indépendants. "Et encore, les indépendants qui sont en difficultés ne sont pas toujours bien défendus par le MR. Sous la présidence de Charles Michel, le MR semble déterminé à attirer l’électeur grâce une pâle copie du ‘sarkozysme’, ce courant qui a été sanctionné par les électeurs français". Et Olivier Maingain cite les propos que Charles Michel a tenus le 1er mai à propos du "système de l’assistanat et du profitariat" social : "Le MR ignore manifestement tout de la souffrance humaine et des difficultés d’existence qui sont les conséquences de la crise économique", poursuit Olivier Maingain.

Le président du FDF insiste : "Le discours réactionnaire de Charles Michel à propos du soi-disant assistanat ne se situe pas loin de ce que Marine Le Pen raconte en France". En stigmatisant des populations qui veulent vraiment travailler, ou qui ont du mal à joindre les deux bouts, "Charles Michel fait le lit de l’extrême-droite".

Charles Michel: "Totalement grotesque"

Interrogé par Aurélie Fogli, Charles Michel qualifie les propos d’Olivier Maingain de "totalement grotesques : je m’adresse à nos concitoyens qui en ont ras-le-bol d’un système qui emprisonne les gens dans le chômage. Je suis déterminé à me battre pour changer un système économique et social qui ne fonctionne pas". Des milliers de personnes sont victimes d’un système qui fait que, quand elles souhaitent travailler, elles ont à la fin du moins une rémunération inférieure à celle qu’elles auraient si elles étaient restées au chômage, poursuit Charles Michel : "C’est un système intenable. Si certains veulent défendre de manière conservatrice ce système-là, c’est leur affaire".

Charles Michel se défend de faire le lit de l’extrême-droite : "Ce qui fait probablement le lit de l’extrémisme, c’est quand on est dans l’injure".

Quant à Didier Reynders, interrogé par Bertrand Henne, il a déclaré"Tout ce qui est excessif est insignifiant. C'est un dérapage. Ce n'est pas acceptable".

A.L. avec Knack

Charles Michel répond à Olivier Maingain : C'est grotesque (A. Fogli)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

O. Maingain voit C. Michel dans le camp de M. Le Pen

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous