RTBFPasser au contenu
Rechercher

Olivier Giroud l’opportuniste reprend le fil de son histoire

Olivier Giroud, buteur avec la France face à la Côte d’Ivoire.
26 mars 2022 à 09:41Temps de lecture2 min
Par AFP

Olivier Giroud a vite rattrapé le temps perdu en regoûtant au but dès son retour en équipe de France, vendredi à Marseille contre la Côte d’Ivoire (2-1). Efficace et opportuniste, l’avant-centre s’approche à 35 ans d’un improbable record de buts.

La semaine passée, le N.9 de l’AC Milan ressassait son spleen de voir son nom une fois encore omis par le sélectionneur Didier Deschamps à l’annonce de la liste de mars, une énième désillusion pour le natif de Chambéry, absent des Bleus depuis l’Euro, à la fin du mois de juin 2021, malgré une saison pleine en club.

Au stade Vélodrome huit jours plus tard, c’est pourtant bien l’ancien attaquant de Montpellier que les supporters ont célébré !

En quelques jours seulement, Giroud est parvenu à redresser un statut brinquebalant en sélection, au bénéfice d’une succession d’événements favorables.

La blessure au mollet gauche de Karim Benzema a ouvert un strapontin dans les 23 ? "Olive" s’est engouffré dans la brèche, rappelé par le sélectionneur à la fin du week-end. Une infection ORL diminue Kylian Mbappé à la veille de la rencontre amicale à Marseille ? Le Milanais n’en demandait pas tant pour redevenir au coup d’envoi le taulier d’une attaque bleue inattendue, aux côtés du novice Christopher Nkunku, son cadet de onze années.

Connexion milanaise

À 35 ans et 111 sélections, les habitudes ont la vie dure, mais le sourire en coin affiché par l’ancien d’Arsenal au moment de la Marseillaise a peut-être trahi une émotion particulière au moment de renfiler ce maillot aux deux étoiles, une première depuis l’élimination à l’Euro.

Sur la pelouse, les repères ne se perdent pas comme ça, surtout lorsque l’éternel compère Antoine Griezmann est dans les parages, et encore plus avec un partenaire de club, Theo Hernandez, en donneur de caviars sur le flanc gauche…

Le duo milanais a fait des étincelles à la 22e minute pour égaliser : un centre précis du latéral a atterri sur la tête du géant d’un mètre quatre-vingt-treize, clinique pour inscrire son 47e but en sélection et le célébrer d’un cœur formé avec les doigts en direction des caméras.

Quarante-sept unités, c’est quatre de moins que Thierry Henry, détenteur du record de buts en équipe de France (51), que Giroud pourchasse de longue date.

Statut

Cette marque paraissait inaccessible pour l’attaquant au vu de son âge et de son temps de jeu récent chez les Tricolores… La voici remise au goût du jour par un Giroud toujours aussi efficace, et dont la régularité en club (11 buts cette saison) laisse entrevoir au moins plusieurs mois au plus haut niveau.

"Je prends ce retour comme un cadeau, un bonus dans ma carrière. Je savais que si je faisais de bonnes performances avec le Milan, je pouvais garder la porte entrouverte. C’est ça que j’avais dans un coin de ma tête. Mais ce n’était pas une obsession", disait l’attaquant ces derniers jours au quotidien L’Equipe.

Le "bonus" durera-t-il ? Giroud a une partie de la réponse dans ses jambes, Deschamps en a une autre dans ses choix. "Il a besoin d’avoir un rôle important à jouer", a expliqué le sélectionneur lundi, reconnaissant qu’il était "humainement très compliqué" pour lui d’être cantonné à un poste de doublure, rôle qu’il doit occuper malgré lui lorsque Benzema est opérationnel.

Mais "c’est un garçon intelligent, capable de s’adapter à n’importe quelle situation", a assuré jeudi le capitaine Hugo Lloris, un autre cadre d’expérience. "Il y a un nouvel environnement aujourd’hui et il est prêt à tout pour faire partie de cette aventure", a poursuivi le portier des Bleus.

A court terme, l’aventure se prolonge mardi à Lille contre l’Afrique du Sud… Une nouvelle occasion que l’opportuniste Giroud ne manquera pas de saisir.

Articles recommandés pour vous