RTBFPasser au contenu

Belgique

Occupation de l'Onem à Bruxelles pour dénoncer la chasse aux chômeurs

Occupation de l'Onem à Bruxelles pour dénoncer la chasse aux chômeurs
16 déc. 2014 à 11:101 min
Par OPPENS Xavier Van

"Nous voulons perturber cette machine à exclure et sa mécanique. Au premier janvier 2015, des dizaines de milliers de chômeurs vont être radiées du chômage. Votée sous le gouvernement Di Rupo, cette mesure s'accompagne d'un renforcement des contrôles et de sanctions plus directes. Des personnes qui auront eu un contrôle positif pourront à partir de janvier être exclues. Beaucoup n'auront pas accès au CPAS", a justifié une des personnes qui a occupé l'Onem.

Le réseau Stop art.63§2 rassemble 86 associations. Six d'entre elles ont déposé lundi au ministre de l'Emploi, Kris Peeters, une demande de moratoire. "Ce harcèlement des chômeurs axé sur la recherche d'emploi doit cesser", défend Thierry Muller, représentant du réseau Stop art.63§2. "Il y a en gros 20.000 emplois disponibles par mois pour un million de personnes. On pourra exclure des gens dans quinze jours parce qu'ils n'ont pas suffisamment travaillé. On n'est pas dans une situation de plein emploi, donc cela ne devrait même pas prêter à discussion. Les gens vont devoir accepter n'importe quel travail à n'importe quelle condition. Cette mesure sert à tirer les conditions de travail vers le bas. Elle ne va rapporter, selon la budgétisation des syndicats, que 150 ou 200 millions à l’État".

Belga

Articles recommandés pour vous