RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Obtenir un master en jeux vidéo, c’est désormais possible à Namur

Le master doit former les têtes pensantes de l’industrie du jeu vidéo en Wallonie.

C’est une première en Belgique : La Haute école Albert Jacquard ouvrira dès septembre un "Master en jeux vidéo", afin de subvenir aux besoins d’une industrie qui souhaite se développer.

"En fait, cela fait une vingtaine d’années que notre école est active dans la formation au développement de jeux vidéo", explique Raphaël Ernaelsten, coordinateur de la section. "A travers nos bacheliers, nous formons des profils de production, c’est-à-dire des personnes qui créent des ressources graphiques, comme des personnages, des effets spéciaux, des décors ou des animations au sein des jeux." 

Avec son master, l’école souhaite aller un cran plus loin et former des profils à haute valeur ajoutée, les têtes pensantes de l’industrie du jeu vidéo. "On parle de chercheurs capables d’innover, d’entrepreneurs et de managers pour gérer des sociétés, c’est-à-dire des profils en dehors de la production pure."

Un marché à saisir

Si la Haute école ouvre sa filière aujourd’hui, c’est parce que le secteur du jeu vidéo évolue, et que des opportunités se dessinent, notamment en Wallonie, où le politique prend conscience qu’un important marché existe. "Nous formons d’excellents profils de production, d'excellents développeurs, mais ils partent à l’étranger car il y a un manque de structures ici, et un manque de personnes pour les piloter." D’où l’idée de former des entrepreneurs capables de créer des entreprises qui garderont les talents en Belgique.

Actuellement, l’option jeux vidéo de la Haute école Albert Jacqart compte déjà une soixantaine d’inscrits. Et les jeunes qui se lancent dans ces études, comme Rodrigue, 18 ans, sont confiants : "On parle de métiers en expansion, il y a beaucoup de possibilités. Chaque jour il y a de plus en plus de jeux vidéo qui sortent, et je crois qu’il y aura toujours des studios prêts à nous engager" Aujourd'hui, la Wallonie compte d'ailleurs 34 studios (dont trois structures importantes), un chiffre que les acteurs du secteur aimeraient rapidement doubler. La récente extension du tax shelter aux jeux vidéo pourrait par ailleurs attirer de grosses structures étrangères chez nous pour employer les nouveaux profils formés par le master...

Sur le même sujet

Technoblade, le youtubeur Minecraft, décède à seulement 23 ans

Jeux vidéo

Return to Monkey Island : le créateur dégoûté par les joueurs

Jeux vidéo

Articles recommandés pour vous