RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Nouvelle édition d'Art Basel à Hong Kong, mégapole si pauvre en musées

Nouvelle édition d'Art Basel à Hong Kong, mégapole si pauvre en musées

Du 15 au 18 mars, quelque 3.000 artistes représentant 180 galeries seront exposés dans les galeries, au "Convention Centre" de Hong Kong et dans les multiples espaces d'exposition ouverts aux professionnels et au grand public.

Talonnée par les Etats-Unis, la Chine reste en tête du marché mondial de l'art avec un chiffre d'affaires de 5,6 milliards de dollars en 2014, Hong Kong et Taïwan inclus, selon le rapport annuel d'Artprice, leader mondial des données sur ce secteur.

Malgré un repli de 5% par rapport à 2013 dû pour partie à une désaffection des investisseurs au profit des marchés financiers, la "Grande Chine" l'emporte sur son rival américain grâce à ses oeuvres anciennes, qui atteignent des records.

Calligraphies ou porcelaine millénaire, ces pièces sont le plus souvent vendues sous le marteau à Hong Kong, qui s'est imposée ces dernières années comme l'une des principales places mondiales pour les enchères, avec New York et Londres.

Et pourtant l'ancienne colonie britannique fait encore figure de petit Poucet en matière d'offre culturelle: si les galeries fleurissent dans les quartiers de Central ou de Chai Wan, la mégapole ne compte qu'un seul musée d'art, le "Hong Kong Museum of Art".

De façon générale, "les arts subventionnés sont pauvrement dotés" à Hong Kong, déplore le critique d'art John Batten. "C'est l'une des raisons qui explique le grand succès (d'Art Basel), parce qu'on n'a pas grand chose pendant l'année", dit-il.

Un nouveau pôle d'art et de culture situé sur les rives de Kowloon, la partie continentale de Hong Kong, est à l'étude, avec la construction prévue d'un musée d'art contemporain, le "M+".

Créée à Bâle (Suisse) en 1970, Art Basel a aussi essaimé à Miami en 2002.

 

AFP Relax News

Articles recommandés pour vous