RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Nouvelle action de grève des enseignants de la Haute Ecole de la Province de Liège

Nouvelle action de grève des enseignants à la Haute Ecole de la Province de Liège sur le site du Barbou.
17 janv. 2022 à 06:302 min
Par Bénédicte Alié

Les enseignants du département des Sciences de la motricité de la Haute Ecole de la Province de Liège (HEPL) seront à nouveau en grève ce lundi 17 janvier, sur le site du Barbou.

Un département qui compte actuellement 2075 étudiants. Un nombre en constante augmentation ces dernières années et tout particulièrement en kinésithérapie.

Cette section accueille aujourd’hui 1600 étudiants contre 600 il y a trente ans. Mais l’encadrement, lui, ne suit pas.

"Il manque 40 équivalents temps plein"

Selon Xavier Cornet, représentant CGSP Enseignement et professeur de kinésithérapie, il manque actuellement 40 équivalents temps plein pour atteindre un taux moyen d’encadrement identique à celui des autres départements de la Haute Ecole.

"On a proposé à la Direction d’engager chaque année pendant dix ans quatre équivalents temps plein supplémentaires, avec la nouvelle enveloppe budgétaire, de manière à retrouver progressivement des conditions de travail plus équitables, en ne pénalisant ni la Haute Ecole, ni les autres départements." Mais la direction n’a pas réagi à cette proposition.

La direction affirme, pour sa part, que cette proposition ne lui a jamais été soumise.

Une grève en plein examens

L’action de grève de ce lundi 17 janvier se déroule alors que les étudiants sont encore en pleine session d’examens. Des examens que la direction a décidé d’annuler ce lundi et de reporter au 31 janvier.

" On n’a jamais eu l’intention d’empêcher les étudiants de passer leurs examens même si on savait bien qu’on perturberait plusieurs d’entre eux dans la section kiné-ergo", précise Xavier Cornet.

Finalement la direction a décidé d’annuler purement et simplement tous les examens qui devaient se dérouler sur le site du Barbou, ce qui impacte d’autres sections. "Cette décision a été prise dans l’urgence, sans aucune concertation, alors que le préavis de grève était déposé depuis le 20 décembre" regrette Xavier Cornet.

Sur ce plan, la direction explique que l’intention affichée par les grévistes était de bloquer l’entrée du site du Barbou. Pour elle, cela  allait inévitablement avoir pour effet d’empêcher l’accès à tous les examens prévus sur ce site. Elle indique que, dès qu’elle a été informée du préavis de grève, elle a rappelé aux représentants du personnel que la date choisie correspondait à un jour d’examens.

Du côté syndical, l’annulation de tous les examens est présentée comme une décision prise dans l’urgence. La direction conteste. Elle souligne que le préavis déposé le 20 décembre ne signifiait pas qu’il y aurait forcément grève, que des discussions ont suivi et que ce n’est que lorsque les syndicats ont officiellement confirmé la grève après avoir rejeté ses dernières propositions qu’elle a pu s’organiser pour la journée de ce 17 janvier.

Des étudiants prévenus très tard

Les étudiants déplorent une décision qu’ils ont appris très tardivement, à la veille du week-end.

Ce changement dans leur organisation est d’autant plus contrariant que la date du 31 janvier correspond à la période "semaine blanche" durant laquelle ceux-ci ont la possibilité de décompresser après la bloque et les examens.

Les étudiants du département des Sciences de la Motricité eux, reprendront les cours dès le mardi 1er février.

La direction indique avoir pris des dispositions pour qu’aucun étudiant ne soit lésé. Elle affirme que le report des examens à la date du 31 janvier doit permettre à une très large majorité d’étudiants de terminer leur session en janvier. Elle ajoute que, pour les étudiants dans l’impossibilité de se présenter le 31 janvier, les examens seront réorganisés à une autre date, comme cela se pratique déjà pour les cas covid ou les quarantaines.

La direction conclut en affichant sa volonté de poursuivre la concertation.

Sur le même sujet

20 janv. 2022 à 11:19
2 min

Articles recommandés pour vous