Regions

Nouvel arrêt de travail des agents administratifs au sein des casernes de la zone Hainaut Centre

Nouvel arrêt de travail des agents administratifs au sein de la caserne de Mons

© VL

Un nouvel arrêt de travail a eu lieu en front commun syndical ce mardi matin dans les casernes de la zone de secours Hainaut Centre. Il s’agit de la deuxième action syndicale en une semaine. Le personnel administratif est sorti des bureaux pour faire entendre son mécontentement. Ils attendent, en vain, des nominations.

"Les protocoles d’accord au sujet des nominations du personnel administratif ne sont pas respectés. Ces discussions datent depuis plusieurs années. Un plan de 16 nominations par un jusqu’en 2023 était sur la table. La semaine dernière, il s’est entendu dire, par le président de la zone, Eric Thiebaut, qu’il n’y aurait pas de nominations cette année-ci, ni l’année prochaine pour des problèmes budgétaires", explique Stéphane Rybczak, secrétaire inter-régional adjoint à la CGSP.

Pour les travailleurs, être nommé permettrait de voir leur travail reconnu. "C’est aussi une manière d’assurer une forme de sécurité d’emploi. Et puis, quand on est pensionné du service public en étant nommé, la pension est beaucoup plus élevée", constate Julie Hurtekan, employée au service des ressources humaines à la caserne de Mons. 

En l’absence de réaction du président de la zone de secours, les syndicats préviennent que d’autres arrêts de travail, voire un mouvement de grève, sont envisageables. Le président de la zone, Eric Thiebaut, nous a précisé qu'il essayait de trouver une solution, mais que la situation budgétaire est compliquée. Il va proposer une enveloppe dédiée aux nominations aux collèges de bourgmestres de la zone. Il reviendra vers les travailleurs dans les prochains jours. 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous