RTBFPasser au contenu
Rechercher

Tour de France

Nouveau protocole UCI : les organisateurs ne pourront plus exclure une équipe pour cas de covid

29 juin 2022 à 11:02 - mise à jour 29 juin 2022 à 11:05Temps de lecture2 min
Par Belga (édité par Alice Devilez)

L’Union cycliste internationale (UCI) a mis à jour son protocole sanitaire concernant les grands tours après la recrudescence des cas de coronavirus dans le peloton, a communiqué l’UCI. Les mesures sont renforcées alors que parallèlement à cela, les organisateurs des grands événements ne pourront plus disqualifier les équipes qui comptent deux cas positifs ou plus, tant chez les coureurs que parmi le staff. Un point reste un peu flou : qu’adviendra-t-il des coureurs testés positif ? Cela devrait être précisé rapidement.

Dans son nouveau protocole, l’UCI rend obligatoire la présentation "au minimum d’un test antigénique négatif pour l’ensemble des membres des équipes" et la réalisation lors des jours de repos d’un test antigénique pour tous les membres des équipes, les commissaires, les délégués techniques et le personnel chargé des contrôles antidopage.

L’instance recommande aussi aux équipes de réaliser des tests antigéniques durant les cinq jours précédant la course et, durant la course, de réaliser des tests quotidiens ou au minimum tous les deux à trois jours. De plus, la règle qui autorisait l’organisateur d’une course à retirer les équipes dont deux coureurs ou plus présentent des symptômes du coronavirus a été supprimée.

"Les modifications apportées aujourd’hui au protocole, dont la mise à jour précédente remontait au 24 janvier 2022, concernent essentiellement les Grands Tours, et répondent à la nécessité de renforcer la surveillance médicale du peloton, du personnel des équipes et des officiels face à une évolution de la situation épidémiologique caractérisée par l’augmentation du nombre de cas positifs au Covid-19 récemment déclarés", peut-on lire dans le communiqué.

Un point semble un peu plus flou, qu’adviendra-t-il d’un coureur testé positif ? Précédemment la décision était prise par l’UCI en coordination avec les organisateurs et les autorités du pays de l’événement, mais aucun coureur positif n’a pu continuer une course jusqu’à présent : "Dans le cas de la survenue au sein d’une équipe d’un cas de Covid-19 confirmé par un test antigénique puis par un test PCR (qu’il s’agisse d’un coureur ou d’un membre du personnel), la décision d’isolement éventuelle sera prise de manière collégiale par le médecin de l’équipe concernée, le médecin Covid-19 de l’épreuve et le directeur médical de l’UCI, sur la base des éléments cliniques disponibles. Celle-ci sera prise à la majorité du panel", expose l’UCI. À cette étape-ci de l’épidémie, il semble encore peu probable qu’un coureur positif puisse continuer la course… Mais les détails de ce point du nouveau protocole seront éclaircis rapidement.

Il y a deux semaines, le Tour de Suisse avait été frappé par une vague d’abandons à cause du coronavirus. Sur une journée, 29 coureurs avaient dû abandonner en raison d’un test positif.

Articles recommandés pour vous