RTBFPasser au contenu
Rechercher

Espace

Notre galaxie serait habitée par 4 civilisations aliens "malveillantes" envers la Terre et l’humanité

08 juin 2022 à 13:42Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

Selon un chercheur, il pourrait y avoir 4 civilisations dans la Voie Lactée prête à en découdre avec l’humanité et la Terre.

Si Stephen Hawking avait déjà alarmé les rangs de scientifiques au moment d’envoyer des informations anatomiques sur les humains dans l’espace, un chercheur relance le débat en estimant qu’il y aurait 4 civilisations dans notre galaxie qui pourraient utiliser ces informations à mauvais escient, comme le raconte le NYPost.

Alberto Caballero, doctorant en résolution des conflits à l’Université de Vigo en Espagne, rappelle que le risque zéro n’existe pas et explique comment il en est arrivé au chiffre de 4 civilisations potentiellement malveillantes dans la Voie Lactée.

Dans un article scientifique intitulé "Estimation de la prévalence des civilisations extraterrestres malveillantes", Caballero explique qu’une rencontre avec une civilisation plus avancée que nous pourrait avoir des points positifs comme nous permettre d’améliorer notre technologie et nous apporter de nouvelles connaissances. Cependant, "le risque zéro n’existe pas et n’existera jamais".

D’après Live Science, en examinant la consommation d’énergie, les taux moyens d’invasion mondiale, le nombre estimé de civilisations intelligentes dans la galaxie et la probabilité qu’une d’entre elles ait des intentions malveillantes, Caballero est arrivé à une "probabilité estimée à 5,52E-8% qu'une civilisation extraterrestre aurait des intentions hostiles envers l’humanité". Au total, cela ferait donc 4 civilisations aliens malveillantes.

Que faire de cette information ?

Pour relativiser ce risque d’invasion par une civilisation extraterrestre hostile, le chercheur explique que cette probabilité est inférieure de deux ordres de grandeur à celle d’une collision d’astéroïdes tueur de planètes.

Malgré ses calculs, Caballero lui-même émet un avis nuancé. En effet, il a souligné le fait que son hypothèse se base sur la vie comme nous la connaissons avec l’humanité sur Terre. Comme le relève Futurism, le chercheur explique : "nous ne connaissons pas l’esprit des extraterrestres. Une civilisation extraterrestre peut avoir un cerveau avec une composition chimique différente et ils pourraient ne pas avoir notre empathie ou ils pourraient avoir des comportements plus psychopathologiques."

Il conclut par l’idée d’un débat mondial pour décider du message à envoyer lorsque l’on trouvera une exoplanète potentiellement habitée afin de s’accorder sur les risques pour toute l’humanité.

Sur le même sujet

Le généticien Lluís Quintana-Murci : "Nous sommes tous métis"

Tendances Première

Il faudrait attendre 2000 à 400.000 ans avant d’entrer en contact avec des extraterrestres

Espace

Articles recommandés pour vous