Les Grenades

"Nos jours suspendus" de Coralie Bru : un fil tendu entre une mère et sa fille

© Tous droits réservés

08 janv. 2023 à 11:30Temps de lecture3 min
Par Fanny De Weeze*, une chronique pour Les Grenades

Parmi les sorties de cette rentrée littéraire d’hiver, le premier livre de Coralie Bru nous propose de passer quelques jours loin du tumulte de la ville, avec trois femmes dont les liens indéfectibles seront dévoilés tout au long du roman.

De l’autoédition à un premier roman édité

L’autrice d’origine française partage sa vie entre son métier de cheffe de projet dans le digital et celui d’animatrice dans le podcast Bibliomaniacs (média consacré aux livres).

Si ce roman est son premier livre édité par une maison d’édition, ce n’est pas le seul qu’elle a écrit. En effet, elle s’est déjà essayée à l’exercice avec des romans auto-édités. La différence notable entre les deux réside, comme elle nous le confie, dans le travail effectué avec son éditrice, Lize Veyrard.

Ne plus être seule face au projet, avoir quelqu’un qui aide dans le maintien de la trame, est d’une richesse indéniable et cela provoque une émotion particulière de savoir que des professionnel·les accompagnent les mots de l’autrice.

►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe

Des jours suspendus à trois

Quand Lucie, la fille de Julia, rentre chez elle et monte directement dans sa chambre, sa mère sent que quelque chose est en train de lui échapper. Essayant de forcer le dialogue sans pour autant brusquer sa jeune fille de seize ans, Julia apprend que sa fille est enceinte et qu’elle désire mettre un terme à sa grossesse. Une fois le secret dévoilé, Julia et Lucie vont s’unir pour traverser cette tempête.

Voilà pour l’histoire du livre. Il y a dans ce roman une justesse des propos sur la relation entre une mère et une fille. Sur ce fil, tendu et fragile, elles essaient de se tenir en équilibre et de ne pas s’enfoncer dans des abîmes bien trop sombres. Julia a cette intelligence de ne pas accabler Lucie. Elle fera tout ce qui est dans ses moyens pour la soutenir et l’aider, comme de faire appel à Rose, une amie de longue date qui va les accueillir pour quelques jours.

Ces jours suspendus sont l’occasion pour Julia de puiser dans ses souvenirs et de créer des parallèles entre sa relation avec sa propre mère et ce qu’elle a construit avec sa fille. Le passé de la mère nous est alors raconté afin d’en saisir toute la complexité.

D’un thème à un autre

Au-delà du thème principal qu’est la relation entre une mère et sa fille à l’adolescence, se trouve aussi un angle de vue autour de l’avortement. L’autrice exprime à travers le personnage de Lucie, la crainte que ce droit lui soit refusé.

L’avortement, comme Coralie Bru l’évoque, est un évènement que toute femme peut un jour connaitre dans sa vie. En choisissant de montrer un avortement à domicile, Coralie Bru a pris le parti de mettre en avant l’expérience de solitude dans lesquelles les femmes se retrouvent.

Julia et Rose accompagnent avec tout le soutien dont elles sont capables la jeune fille. Sans jugement. Grâce à cet appui sans faille, Lucie pourra se relever et continuer sa vie d’adolescente.

C’est donc en maniant ces deux thèmes, l’interruption volontaire de grossesse chez une adolescente et la relation mère-fille, que Coralie Bru a construit son roman en puisant d’abord dans les personnes de son entourage, grâce à sa nièce mais aussi dans ses propres souvenirs d’adolescente. Elle nous explique que "pour Lucie j’ai pensé à moi à son âge. Je crois me souvenir assez bien de comment je me sentais, même si elle est très différente de l’ado que j’étais."

Ce qu’a voulu rendre compte et qu’elle réussit en finesse et en délicatesse, c’était de montrer par ce livre les liens d’amour qui unissent mère et fille. De montrer comment un évènement peut renforcer et réparer les rapports parentaux. Elle se confie en exprimant son souhait d’écrire "un livre d’amour, finalement assez chaleureux. J’ai sans doute eu besoin de personnages qui se serrent fort, qui ont une façon expansive d’être ensemble".

►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici

Ce besoin d’être ensemble se ressent tout au long du livre et c’est avec un sourire que l’on referme ce joli roman après avoir passé avec elles ces doux jours suspendus à se retrouver.

Nos jours suspendus de Coralie Bru, Éditions des Équateurs, 240 pages, en librairie le 11 janvier.

*Fanny De Weeze est une lectrice passionnée qui tient un blog littéraire (Mes Pages Versicolores) depuis 2016 sur lequel elle chronique des romans, des essais et des bandes dessinées.

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous