RTBFPasser au contenu

Le 8-9

"Nos âmes d'enfants" avec Joaquin Phoenix, le plus beau film d’auteur de la semaine selon Cathy Immelen

L'actu ciné

Le 8-9: l'actu ciné

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Cathy Immelen, dans le 8/9, nous présente sa sélection de film de la semaine avec des coups cœurs et des déceptions comme "Adieu Paris".

Adieu Paris, un film brouillon

C’est avec un film au casting alléchant que Cathy commence sa chronique. "Adieu Paris", réalisé par Édouard Baer regroupe les grands noms du cinéma français. On retrouve des acteurs tels que : François Damiens, Benoît Poelvoorde, Gérard Depardieu, Bernard Lecoq, Pierre Arditi, Daniel Prévost, Jackie Berroyer et Jean-François Stévenin.

Il était donc bien parti pour être mythique ! Le film raconte l’histoire d’un groupe de vieille gloire qui se retrouve pour un dîner, dans lequel on sent que Poelvoorde n’était pas convié, et tout le monde s’engueule… Ici réside le problème, il n’y a pas vraiment d’histoire ou de scénario, le tout est très brouillon et les acteurs jouent en "roue libre". Ce sont juste des vieux pathétiques, pas très sympa réunis à un dîner…

Dans ce film célébrant l’amitié au masculin, Cathy met en avant le fait que François Damiens et Benoît Poelvoorde s’en sortent mieux ainsi que la présence de quelques beaux moments de poésie entre tous ces acteurs. Elle conclut cependant en disant : "Quel ennui, j’avais l’impression d’assister à un dîner auquel je n’étais pas invitée".

Loading...

L’ennemi, un thriller de l’intime

Dans un autre registre, elle nous présente le 4e film de Stéphan Streker, chroniqueur foot dans l’émission La Tribune sur Tipik !

Comme dans son dernier film à succès "Noces", il s’intéresse à un fait divers. Cette fois-ci c’est de l’affaire Bernard Wesphael dont il est question. Pour rappel, cet homme politique belge avait été accusé d’avoir tué sa femme lors d’un séjour à la mer du Nord puis acquitté.

Il ne s’agit pas ici de relater les faits de l’historie comme on a pu l’entendre dans les médias. En effet, "L’ennemi" n’est pas un thriller politique ou judiciaire, on pourrait plutôt le qualifier de thriller de l’intime. L’enjeu n’est pas le verdict mais les émotions du personnage principal, qui, victime d’un black-out, ne sait même pas lui-même s’il est coupable ou pas…

Librement inspiré de ce fait divers, le film se permet d’énormes libertés. Cela peut constituer un petit blocage à ceux qui connaissent ou ont suivi l’affaire de très près.

Cathy évoque parmi les éléments très réussis : la performance exceptionnelle de Jérémie Rénier, la direction des acteurs, la mise en scène toujours si captivante et maîtrisée de Stéphan Streker, une ambiance mystérieuse matinée d’onirisme. Sans oublier un propos très intéressant sur la Belgique et ses différences culturelles entre Wallons et Flamands !

Loading...

"Nos âmes d'enfants" ("C'mon C'mon" en VO), un très très beau film

"C’mon C’mon" est film beaucoup plus subtil qui met en scène les conflits de générations et l’importance de la communication. Le titre français : "Nos âmes d’enfants" est plus parlant. 

Le film marque le retour de Joaquin Phoenix après son Oscar remporté pour sa prestation dans The Joker. Son jeu est beaucoup plus subtil et intérieur cette fois. Il incarne un vieux célibataire qui doit garder, pendant quelques semaines, son petit-neveu qu’il connaît très peu… L’occasion pour le quadragénaire d’appréhender le mode de pensée des enfants.

L’œuvre nous démontre que les plus jeunes peuvent se poser de grandes questions complexes, qu’ils sont lucides sur l’avenir et les enjeux familiaux.

En noir et blanc, "Nos âmes d’enfants" mise sur la poésie et la mélancolie pour s’attarder sur les difficultés de communication et de compréhension entre générations. "C’est le beau film d’auteur de la semaine" !

Loading...

Les 'sorties ciné' de Cathy Immelen, c’est tous les mercredis dans Le 8/9 en radio sur VivaCité et en télévision sur La Une.

Sur le même sujet

16 févr. 2022 à 11:02
2 min
09 févr. 2022 à 10:56
1 min

Articles recommandés pour vous