RTBFPasser au contenu
Rechercher

Nivelles : une pétition contre la menace de démolition de l'aile sud des Récollets

Trois des membres des Amis du Parc des Récollets, à Nivelles, devant l'aile sud du bâtiment menacé par le projet immobilier
26 juin 2019 à 17:56Temps de lecture2 min
Par Jean-Claude Hennuy

"SOS Récollets": le message de la pétition du groupement citoyen des Amis du Parc des Récollets est clair. En deux semaines, les défenseurs du patrimoine ont recueilli quelque 2000 signatures. Visiblement, l’appel à la sauvegarde du site historique du Couvent des Récollets, dont une partie est classée, mobilise la population. A Nivelles d'abord, où 1500 personnes ont signé le document. En dehors de Nivelles ensuite, où le sort du site d’architecture franciscaine interpelle. "500 personnes nous soutiennent ailleurs en Belgique, mais aussi en France et même aux Etats-Unis", souligne Olivier Ramet, riverain et membre du mouvement citoyen. "A l’étranger aussi, les personnes qui connaissent Nivelles et son patrimoine sont inquiètes. Cette aile sud et l’espace vert situé devant le bâtiment menacé par le projet immobilier doivent être protégés".

Demande de classement

Les défenseurs du patrimoine réclament le classement de l’ensemble du site, seule une partie de celui-ci étant déjà protégée. "Ce serait un moyen de bloquer le projet immobilier. Ce projet suppose de raser une bonne partie de l’aile sud pour y construire les 72 appartements", explique Charlie Huygen, porte-parole du groupement citoyen. "Un second bâtiment moderne, d’une hauteur de 15 m, serait construit sur l'espace arboré de l’Esplanade du Souvenir, situé juste devant l’aile sud. Cet ensemble moderne formerait pratiquement une structure carrée qui cacherait une partie du reste du site. Une perte pour le patrimoine et l'attractivité du centre-ville".


Promoteur surpris

Pour le promoteur, conserver l’aspect extérieur de l’aile sud en rénovant l’intérieur serait bien trop coûteux. "Il y aurait vraiment beaucoup à refaire à l’intérieur", souligne Michel Tysebaert, de la société Lixon. "L’aile sud est dans un état déplorable. Par ailleurs, si la Ville (et la Régie des Bâtiments) vendent le site à un promoteur, j’estime qu’il est normal qu’on veuille y construire des appartements (et des bureaux)".

Le promoteur rappelle que des réunions d’information et deux ateliers ont eu lieu pour tenir compte de l’avis des citoyens. Il ajoute qu’il ne s’agit, à ce stade, que d’un avant-projet. Quant à la Ville, qui a vendu une partie du site en 2017, elle rappelle qu’elle n’avait pas les moyens financiers de rénover ces bâtiments. "Et je trouve dommage que des citoyens qui ont eu plusieurs fois l’occasion de prendre part aux débats restent au balcon et se contentent de critiquer", ajoute le bourgmestre, Pierre Huart.

Rappelons que la Ville de Nivelles et la Régie des bâtiments étaient les anciens propriétaires de ce site d’architecture franciscaine.


 

 

 

Sur le même sujet

Nivelles : le chêne et les platanes du parc des Récollets bientôt classés comme arbres remarquables

Régions Brabant wallon

Articles recommandés pour vous