RTBFPasser au contenu

Régions Brabant wallon

Nivelles : plusieurs sources confirment la fermeture de la polyclinique d’Erasme

Nivelles : plusieurs sources confirment la fermeture de la polyclinique d’Erasme

"La polyclinique de Nivelles (Hôpital Erasme), va bel et bien fermer ! Les dés sont jetés ! Ils n’ont visiblement pas le choix."
Déclaration du bourgmestre de Nivelles, Pierre Huart, après une réunion ce mercredi entre la Ville d’une part et les représentants de l’institution de l’autre, à savoir l’HUB (Hôpital Universitaire de Bruxelles) et l’ULB.

De source syndicale, un conseil d’entreprise extraordinaire est programmé pour le 7 juin prochain, suivi d’un conseil d’administration le 30 juin. Voilà qui semble bien confirmer les récentes craintes de fermeture, même si la direction n’a pas donné suite à nos demandes d’interview.

Récemment, la direction avait tenté de calmer les esprits en évoquant une étude sur une possible fermeture. Mais la réunion de ce mercredi, selon la Ville de Nivelles, ne laisse plus d’espoir.

La CGSLB confirme

Côté syndical, on confirme les dires des autorités nivelloises. "La direction du groupe nous avait annoncé la couleur il y a quelques jours et aujourd’hui, je dois malheureusement avouer que tout va dans le sens d’une fermeture", explique Carmine Pizzirusso, de la CGSLB. Deux raisons invoquées : Nivelles serait déficitaire et le groupe hospitalier veut se recentrer sur Bruxelles. Pour rappel, l’H.U.B regroupe l’Hôpital Erasme, l’Institut Jules Bordet et l’Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola (HUDERF), à l’initiative de la Ville de Bruxelles et de l’Université Libre de Bruxelles (ULB). "La date de fermeture n’est pas encore connue, mais ce serait en septembre ou un peu plus tard, le temps de régler une série de problèmes", souligne le syndicaliste.

Reclassement

Si la direction n’envisage pas de licenciement sec, le personnel nivellois trouve la pilule très amère. "Le personnel devra en effet aller travailler à Bruxelles, et vu le coût du carburant et la durée du trajet, ce n’est pas évident", explique Carmine Pizzirusso. Et d’ajouter que pour les seniors, dont certains travaillent à Nivelles depuis 31 ans, rejoindre une grande structure comme Erasme à Anderlecht, ce n’est pas évident non plus !" Rappelons qu’une bonne partie des médecins assurent une partie de leurs prestations dans d’autres sites.
Quant aux patients, ils pourront se rendre dans d’autres centres de consultation de Nivelles, comme au Chirec (Centre Médical Jean Monnet) ou à l’hôpital Jolimont, institution qui devrait à terme disposer d’une nouvelle structure dans le zoning Nord de Nivelles.

 


 

Articles recommandés pour vous